FOCUS – La musique électronique française se résume-t-elle uniquement à la techno, la micro ou la trance ? Alf Moon vient souffler sur nos têtes un vent d’originalité, proposant une musique aux antipodes des tracks au BPM affolant. Un peu de calme dans ce monde de brutes.


Alf Moon en quelques mots, c’est la douceur d’une belle promenade, quelque soit les saisons. C’est un thème qu’il a d’ailleurs chéri, décliné par quatre tracks dont vous devinerez assez facilement les noms : Printemps, Eté, Automne et…(roulements de tambour) Hiver.

Ce qui reflète le Parisien, c’est la diversité et l’expérience dont il fait preuve. Jongler entre les différents styles qu’offre la musique électronique est un plaisir. Pourquoi se contenter d’un seul et unique schéma de production ? Il explore et associe différents styles afin de trouver sa propre identité.

Résident du Nouveau Casino, sa diversité musicale et surtout sa culture poussent Hadrien à expérimenter de nouvelles sonorités. Il mélange les genres : techno, electronica, house plus douce. Il s’inscrit dans la veine d’artistes émergents tels que The Blaze ou Nils Frham.

Son dernier morceau Isla est une de ses dernières compositions. Le track n’est pas sortie de nulle part : c’est après avoir été approché par La Bonne Franquette Productions pour la composition du court-métrage FÊTE, réalisé par Mathilde Muller. Un petit coup d’œil pour les curieux?