Quand on passe des heures à écouter de la Techno disons « pêchue », l’inévitable redondance des beats se fait pénible et la sélection se termine limite au feeling. C’est ainsi que j’ai retenu le dernier EP d’Acida Corporation, duo réputé pour ne pas faire dans la dentelle.

Pour la petite histoire, Igor Nardo est déjà responsable de moultes raves italiennes quand il rencontre Albin Troplini en 2009. Ensuite, c’est simple : ils apprennent la danse de la fusion, deviennent plus puissants, balancent quelques bombes et purifient leurs sets explosifs dans les catacombes. À l’image de leur carrière club de pro, des labels et fans reconnaissants, Acida Corp. joue dans la cour des grands tout en demeurant petit.

Ceux qui apprécient les productions d’Umek ou de The Advent vont trouver leur bonheur ici. D’une remarquable énergie et d’une propreté « Martha Stewart », Bloody Revenge est emblématique de la Techno méditerranéenne traditionnelle. Le remix de Norbert Davenport et Modus Sollers est encore mieux à mon goût, moyennant sa structure macro/micro quasi-parfaite.

Bonne écoute.