VOYAGE – C’est accompagné de son ordinateur et Ableton Live que le compositeur Theobald Ringer est parti parcourir les terres néo-zélandaises. Après dix beaux mois à découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles têtes et vivre une nouvelle vie, Theobald nous raconte aujourd’hui son voyage. Composé de 10 titres au total, A day in Culverden, le nouvel album de Theobald, est en vérité une invitation à ses souvenirs précieux.


Fraîchement sorti depuis ce mois-ci sur le label indépendant Brique Rouge, A day in Culverden est le nouvel LP du compositeur Theobald Ringer, composé de 10 tracks inspirés de ses 10 mois de voyage en Nouvelle-Zélande.

Le temps de 10 mois, l’artiste a parcouru des paysages, rencontré de nouvelles personnes, fait ami avec des vaches mais surtout s’est ressourcé. Loin de cette longue vie menée par la crise sanitaire, Thibault Le Cleach de son vrai nom a pris le temps de se redécouvrir personnellement comme musicalement.

« Un album conceptuel autour de la house, la techno, le jazz et la lounge musique, afin d’implanter un moment dans la musique, comme une introspection… comme une journée à Culverden ».

– Thibault Le Cleach.

Culverden, petite ville située sur l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, marque la dernière étape de son voyage. « Un recueil de morceaux heureux et libres », A day in Culverden n’est tout autre que le récit de son trip et de ses expériences enrichissantes.

De la techno à la house en passant par la deep tech-house, Theobald a l’habitude de nous emmener au plus profond de nous-même grâce à une musique à la fois mélancolique et brut. À travers ce nouvel album, c’est, cette fois-ci, au plus profond de lui-même que le producteur nous emporte.


À suivre de près :
Theobald Ringer : FACEBOOK / INSTAGRAM / SOUNDCLOUD
Brique Rouge : FACEBOOK / INSTAGRAM / SOUNDCLOUD

À se procurer : BANDCAMP