Techno soma25-logo-white-on-black-web

Published on mars 28th, 2017 | by Boris

0

Un quart de siècle de légende avec Soma Records

THROWBACK – Soma Quality Recordings le label écossais profite de cette année pour célébrer non-stop ces 25 ans d’existence. C’est pour nous l’occasion  de retracer l’histoire de la House et de la Techno à travers des choix artistiques toujours plus à la pointe. Le Duo SLAM (Stuart McMillan et Orde Meikle) à la tête du label depuis 1992, à signé la plupart des pointures de ce dernier quart de siècle sans faillir et en toujours faisant briller les musiques électroniques. Ce sera donc l’occasion de revisiter un catalogue culte à travers un tour d’horizon des pépites passées et plus contemporaines qui font la renommée de ce label.

Il apparaît pertinent de débuter cette chronique par un teasing effectué par le label lui-même pour mettre en scène cette année de célébration avec un dénominateur commun dans un visuel qui met l’accent sur les sens et ce qui finalement dirige l’acuité humaine : l’ouïe, l’odorat, le toucher, la vue et le goût… un travail de 38 secondes pour vous mettre en haleine, le spectacle est saisissant.

On grimpe dans la machine à remonter le temps pour atterrir en 1993. Année durant laquelle le duo SLAM signe un morceau au titre et au clip évocateur, miroir d’une société au capitalisme grimpant des « gentlemen » en cols blancs… J’ai nommé Positive Education qui deviendra leur titre le plus connu. Un titre fiévreux, Techno, trance et rave encore énormément joué de nos jours.

Est visible un dernier clip en haute définition avec un visuel différent mais toujours fortement engagé en terme d’idéologie, on vous laisse juger par vous-même.

On reprend la Doloréane de Emmett Brown pour atterrir de nouveau en 1993, pour ce qui fut un véritable tremblement de terre sur la planète électronique, puisque les deux producteurs rencontrent le duo Français Daft Punk dont le projet est né un an auparavant. Ensemble, ils écoutent un EP de quatre tracks, paru en 1994 qui passeront inaperçues… Sauf ce track : « Da Funk »… Grosse ligne de basse et boucle acide entêtante.  Le track deviendra le tube que l’on connaît.

Pour continuer cette célébration, de manière plus contemporaine et en allant vers le futur, il est bon de remonter cette fois-ci en 2001 avec ce qui deviendra également un hit du catalogue, Silicone Soul avec Right On, un morceau Tech house avec des gimmicks de percussions et des rythmiques de guitares syncopées. Un track bien funky et groovy.

Poursuivons nos tribulations, et faisons escale plus récemment avec une release du magicien Lewis Fautzi. Un titre qui défrise dans la techno pure et mentale de nos jours et son fameux Binary. Une release ultra-puissante datée de 2014.

Impossible pour ma part de ne pas le citer avec certes un petit accent de chauvinisme car nous venons des mêmes contrées, et son «Frozen room» marque le retour d’une collaboration Française, j’ai nommé Charles Fenckler  producteur et défenseur d’une Techno sans fioritures ni concessions.

Pour clore ce premier chapitre, il apparaît difficile de tout survoler tant le catalogue est riche, mais nous avons décidé après une très longue écoute (pour l’instant près de 400 tracks) de vous proposer d’autres épisodes afin de mieux connaître et comprendre ce qui a généré un tel succès depuis bientôt un quart de siècle. En tous cas on vous aime et on espère que vous apprécierez cette sélection.

Tags: , , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑