Techno Capture d’écran 2015-07-07 à 10.06.39

Published on juillet 7th, 2015 | by Julien

0

Slam Present Transmissions : Glasgow (Soma)

« Un duo pour les gouverner tous, un duo pour les trouver.
Un duo pour les amener tous et dans les ténèbres se lier. »

 

C’est probablement ainsi qu’on pourrait résumer la démarche de Orde Meikle et Stuart Mc Millan, plus connus sous le nom de Slam, et à l’impulsion d’une démarche techno jusqu’ici peu pratiquée.

Les piliers de Soma Records, fiers de leurs attaches écossaises ont sorti, il y a peu, un album baptisé Slam Present : Transmissions Glasgow.
Au delà d’un titre plutôt évocateur, c’est un tour de force qu’a réalisé le duo : rassembler, en 15 tracks, 15 artistes de Glasgow, et leur faire exprimer leur techno, au sein d’un album qui se veut non pas chauvin mais démonstratif du buzz qui se déroule en ce moment sur le territoire écossais.

Le Return to Mono, les Sub Club Arches, les soirées Pressures aux Arches, l’événement T in the Park, etc… Glasgow respire techno et les événements semblent, tout comme à Paris, prospérer et profiter du rayonnement global de la techno.

L’album présente, tout au long des 15 tracks, la profondeur du roster Soma, mais aussi de la scène de Glasgow.

Pour donner l’impulsion et le « la », Slam livre un track tonitruant qui réunit les ingrédients de leur techno. Sur Frictions, c’est distordu, c’est pointu, entraînant, dansant… Vous l’avez compris depuis longtemps, je porte Slam dans mon coeur, et ils le rendent bien, en tout cas à mes oreilles :

L’autre duo bien connu de Glasgow, plus jeune en âge, mais réputé pour leur techno plus analogique et « lourde », Clouds, a répondu à l’appel de Slam, et nous propose un track 100% Glasgow, très inspiré des raves des années 90.
Duke Street Fleet, soit la flotte de la plus grande rue du Royaume-Unie (à Glasgow, of course) est assimilable à un hymne guerrier, tant ses basses sonnent le rassemblement. Les synths et distorsions effectuées sur le track rajoutent un côté très acid à l’ensemble, qui en fait là aussi un bien beau joyau :

Il est seul, mais compose des tracks fournis qu’on peut qualifier de missile : Gary Beck. Auteur du très bon « Before the Crash » en 2012, Gary envoie, avec Tomorrow You Know, la même énergie qui fonde l’ensemble de ses productions.
C’est fourni avec un nombre important de ligne de son, c’est entraînant, à grands renforts de drums, et forcément très planant. En fermant les yeux, c’est un aller simple assuré à Glasgow :

Gary Beck et Slam se sont même permis, pour nous mettre l’eau à la bouche, et aussi pour bâtir un track aussi lourd que le ciel est bas à Glasgow, Pressure Lights, qui allie savamment les montées de Drums de Slam et les distorsions vocales dont Gary Beck est le dépositaire. Un hymne direct aux soirées Pressures, dont Orde et Stuart sont les hôtes, maintes et maintes fois repris dans les festivals les plus récents.

Il est difficile de se pencher sur tous les tracks de l’album, mais avant de s’étendre sur l’aspect plus dub et deep des artistes, mention spéciale à Hans Bouffmyhre, Mr Sleaze Records, qui envoie une gifle démoniaque de 6 minutes via Right of Passage  :

Au delà de ce « all star album », Slam a convié, pour donner une vision exhaustive de la scène de Glasgow des artistes moins connus, mais qui valent forcément le détour, qui viennent démonter qu’à Glasgow, on ne produit pas que des missiles technos.

Dexterous, au travers de Station to Station, nous entraîne dans une balade presque féérique, un havre de calme après les rouleaux compresseurs techno :

Et PuddleDub, à suivre pour les amateurs, nous offre le repos, via Circling. Comme une sorte de douce conclusion de ce qu’est Glasgow, sur la production électronique du moment.

Il y a forcément un nombre d’artistes éludés pendant ce report, comme Edit Select, Quail, EchoPlex, etc.
Mais au vu des tracks partagés, il est fort à parier que vous aurez envie de vous plonger dans l’univers musical de Glasgow… Au point de booker vos prochains billets d’avion?

Tags: , , , , ,


About the Author

aka "La Machine"



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑