Techno transient being

Published on février 17th, 2015 | by Julien

0

Rebekah – Transient Being (Sleaze)

La belle nouvelle de la semaine nous vient de Glasgow, une nouvelle fois !
Sleaze annonce une nouvelle égérie sur leur label, avec la venue de la dame techno UK Rebekah.
La prêtresse de Birmingham était déjà passée sur le label de Hans Bouffmyhre en 2014, à l’occasion d’un remix de son track Fourteen. L’occasion de montrer sa vision d’une techno sanguine, sombre mais ô combien efficace et dynamisante :

Mais après son EP Elements (que vous pouvez retrouver ici), et le lancement de son label Decoy (sur lequel le duo italien Wirrwarr a signé récemment), Rebekah pose ses platines à Glasgow, le temps d’un EP qui secouera les tympans des plus avertis d’entre vous.

Transient being, ou état transitoire vient poser les bases d’un EP torturé et sombre.
Le track éponyme pose les bases, en rappelant les points forts de la techno de Rebekah : une techno sombre, saccadée, massacrée par un kick lourd et gras.
C’est infernal, hypnotique, guerrier  et l’ensemble nous plonge dans un univers très Blair Witch. Mi-épouvante, mi horreur, mais 100% techno.
Et pour le bonheur de tous, Rebekah nous offre même la version intégrale du track :

Xhin, l’artificier techno de Singapour, apporte, avec son remix, une version plus spatiale et distordue à l’ensemble, pour faire de ce track un missile mental. On y ressent moins de malaise, mais l’impression globale sonne tout de même comme un joli tour de force.

Four walls, le deuxième track de l’EP porte bien son propos.
Ici les beats se répondent et s’entremêlent nerveusement, comme perdus et isolés dans une boîte ou seul le kick vient frapper en résonance.
C’est là aussi une démonstration moins violente que Transient Being, mais malgré tout une bien belle production, soutenue, et crescendo.

Enfin, Broken sonne comme le coup de grâce.
Un beat étouffé, dopé par quelques hats saccadés, en introduction, pour faire grimper le rythme cardiaque.
Puis le beat devient plus lourd, plus agressif et corrosif.
C’est à mes yeux et mes oreilles un bien bel objet sonore, guerrier à souhait, qui n’a qu’un but précis : vous perdre dans les méandres d’une techno agressive et bien menée.

Tags: , ,


About the Author

aka "La Machine"



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑