Techno ok

Published on mars 26th, 2019 | by Ruben Hassid

0

Possession frappe fort… si tu restes jusqu’au bout !

– REPORT – Possession retourne de nouveau la capitale à Ivry ce samedi 23 mars… ou plutôt dans la matinée du dimanche 24. Seuls les plus téméraires auront vécu une soirée de qualité, lorsque la warehouse, baignée de soleil, se vidait du surplus de festivaliers. Le retour de votre rédacteur Delighted. Crédit photo


En voilà une drôle de soirée : tous les ingrédients semblaient être là pour une nuit d’exception. Une warehouse immense collée à un grand extérieur, une line-up aux oignons pour plus de 12 heures de son. Mais à soirée exceptionnelle… monde exceptionnel. Il faut séparer cette Possession en deux moments distincts.

Le raz-de-marrée 0-7h est-il évitable ?

Avec le succès croissant de Possession, un flot discontinu s’engouffre : n’importe quel hangar, même spacieux, devient vite très pénible : on se marche dessus, les verres se renversent, et le son ne traverse plus aussi bien la salle en longueur.

Il est à noter le manque de retour à l’arrière de la scène, qui aurait pu espacer le dancefloor (on remercie tout de même l’équipe du collectif qui a su gérer la visite de la Police, en maintenant un niveau de son acceptable). Inutile d’épiloguer sur les sets de la résidente Parfait, du live du duo KAS:ST ou bien de la talentueuse VTSS…gâché par le trop grand nombre de personnes présentes. Une seule solution face à cette frustration : errer dans ce magnifique lieu, discuter avec son voisin autour d’une bière dans le coin chill… jusqu’à ce que Paula Temple pointe le bout de son nez.

Paula Temple, « c’est la promesse d’une belle journée, et la perspective d’une soirée enflammée« 

Il n’a pas fallu longtemps pour remettre les pendules à l’heure pour la britannique la plus en vogue du moment. 30 minutes : le temps que le soleil se lève, que les moins fougueux commandent un Uber et de régler le système son. Il est 7 heures, la soirée peut enfin commencer.

Habituée des soirées Reaktor, bookée pour la prochaine Rotterdam Rave, elle était le grand nom annoncée ce soir-là : de quoi ravir les Parisiens, surtout lorsqu’elle enchaîne les tracks au kick distordu. Elle finira par ne se calmer qu’une seule fois, pour poser son désormais on-ne-peut-plus classique Gegen, faisant toujours mouche.

En s’approchant de son closing, elle remonte ses manches et balaye la salle d’un revers de la main : à vos écouteurs pour cette bombe de Tymon, le nouveau protégé de Perc qui sortira prochainement un EP sur Perc Trax, et un vinyl sur un label parisien.

Shlømo « c‘est à croire si l’on est venu uniquement pour le voir« 

Cette phrase entendue à la fin de son set, à midi, résume bien toute la soirée. Shlomo commence à 8 heures 30, le soleil entre abondamment dans la warehouse, et plus aucun déboire ne semble arrêter les festivaliers de faire la fête. Lancé par la techno abrupte de Paula, le producteur français ne s’arrêtera pas de si tôt. Delighted comptant de nombreux adeptes de techno industrielle, on peut vous assurer que son set était proche du masterclass.

Tout d’abord, le génial remix de Karenn pour Jon Hopkins, pour faire basculer les corps sur les kicks en double temps, lancinants.

Ensuite, on retrouve de nouveau le remix de Danilo Incorvaia pour JoeFarr : si vous avez fait vos devoirs, et lu l’article sur Unpolished la semaine dernière en cliquant sur ce lien, vous êtes déjà courant que ce track est prisé de tout le monde en ce moment.

Vous voulez revivre le closing de cette matinée dantesque ? Mettez vos écouteurs, et embarquez pour un énième remix. Quoi de mieux qu’un troisième pour conclure la soirée, encore une fois de l’irrésistible Danilo Incorvaia ?

Tags: , , , , , , , , , , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑