Techno Polyphonic Minds artwork

Published on février 6th, 2018 | by Charles

0

Luke Hess roi de la dub avec Polyphonic Minds

CHRONIQUE – En 2017, Luke Hess a sorti un double LP avec l’allemand Sascha Dive: Polyphonic Minds. Cette sortie que nous n’avions pas médiatisée à l’époque est désormais l’occasion de présenter un des principaux acteurs de la scène techno de Détroit aujourd’hui. 

Luke Hess, un enfant de Détroit

Cap sur Motown. Si la première génération d’artistes a taillé à Détroit sa réputation planétaire de berceau de la techno, rien ne garantissait que la relève serait assurée. Les Mills, Hood, Atkins et autres Hawtin vieillissant peuvent dormir tranquilles. Aux côtés d’Omar S, de Kyle Hall et de Seth Troxler, Luke Hess porte haut l’oriflamme de sa ville natale, jusque dans ses prod.

Ce qu’il y a de Détroit dans la musique de Luke, c’est notamment cette empreinte très forte de mélancolie. Adaptée aux sonorités actuelles, cet écho à la mélancolie caractéristique de la ville prend des airs de nostalgie. La nostalgie d’une mélancolie. Un concept pas évident à se représenter sans tristesse. Ce morceau co-produit avec son ami Brian Kage illustre assez bien cette impression.

Reference – Ghetto Nebula 

La quintessence de la dub sur un double LP

En 2017, Luke a co-produit un double LP avec Sascha Dive sur le label Minimood. C’était déjà leur deuxième collaboration. Outre la pochette au design soigné, les deux compères ont rendu une copie sans rature. Cinq morceaux dont la Seine pourrait envier la clarté. Les kicks sentent bon le travail d’orfèvre, on entend presque la patience qu’ils ont demandée.

Comme pour la plupart de leurs productions, Luke et Sascha délivrent ici une techno très dub. La dub, cette sous-catégorie de la techno qui peut paraitre élitiste, voire chiante pour les moins tolérants. Il me semble que les deux amis réussissent justement ici à la rendre accessible: aérienne et inquiétante, leur dub se montre aussi dansante et entrainante.

Sur cet LP, Minimood propose une version originale et quatre remixes de très grands noms de la techno: Delano Smith, Steve O’Sullivan et Tobias. Cinq atmosphères différentes d’un même univers sombre et sacré.

Tags: , , , ,


About the Author

Der Anwalt der Nacht



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑