Techno Ongaku

Published on novembre 27th, 2017 | by Charles

0

Le vieux Mihon d’Ongaku réédité chez Hard Wax

THROWBACK TUESDAY – 1992, trois allemands se réunissent pour pondre un OTNI, objet tournant non identifié: trois pistes sur un cercle en vinyle noir estampillé en son centre des lettres évocatrices d’un Japon lointain: Ongaku – Mihon. 

L’oeuvre de trois Francfortois

Ce vinyle est l’unique publication de Ongaku. Bien loin des jardins japonais qu’évoque cet alias, trois jeunes allemands de Francfort se cachent derrière Ongaku. Ata et M/S/O, alors collègues dans un disquaire célèbre de la ville, le Boy Recordstore, et Uwe Schmidt, monument de la musique électronique allemande dont on devrait demander le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO, plus connu sous son alias Atom TM.

Un vinyle à la croisée des mondes

Outre son style inclassable (techno-trance-acid), ce sont trois univers bien différents qu’on peut écouter sur ce disque. La longueur des morceaux surprend, celle des phases breakées encore plus. Ce que j’aime particulièrement dans ces morceaux, c’est l’alternance. L’alternance des phases breakées qui inquiètent, avec celles rythmées, qui invitent à la danse rapide. Les trois morceaux sont de véritables pépites, le numéro 3 a peut être encore mieux vieilli que les deux autres.

Une réédition dans les bacs

Le célèbre disquaire berlinois Hard Wax vient de sortir une réédition de ce vinyle. Au lieu de claquer 30 balles pour une édition d’occaz sur Discogs, cliquez ici, mais vite.

Mihon #1

Mihon #2
Mihon #3

Tags: , ,


About the Author

Der Anwalt der Nacht



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑