Events Unpolished

Published on mars 21st, 2019 | by Ruben Hassid

0

La messe d’Unpolished… et ses 3 sets à retenir !

– REVIEW – Reaktor faisant office de religion, Unpolished est la messe annuelle de mars. Réunissant tous les poids lourds d’une techno brute et véloce, trois sets ont fait office de classique du genre dans le théâtre de la Warehouse Elemenstraat.


C’est chaque année un rendez-vous que les technophiles ne se permettent pas de manquer. Amsterdam et son collectif Reaktor rassemblent la crème des artistes internationaux pour deux soirées mémorables. Dans les nuits du 1er et 2 mars, des noms défilent tel que Manu le Malin, Blawan, Rod ou encore Helena Hauff. La rédaction était sur place; trois sets ont tiré leur épingle du jeu, brisant les nuques et les genoux de festivaliers comblés.

Hector Oaks | Le défi de la deuxième scène

Jouer sur la scène 2 n’est pas chose aisée : le plafond est très bas, et l’effervescence des danseurs rend très vite l’endroit étouffant. On meurt de chaud, et on y passe en coup de vent; peu de chance de vivre un set d’anthologie.

Et pourtant, le monument espagnol de la techno Mr Oaks a fourni un set d’une qualité rare. Il avait déjà fait rage lors d’une Possession le 7 juillet, et malgré une coupe de cheveux discutable (« punk not dead »), le choix des tracks était lui irréprochable : ce bijou, remixé par Danilo Incorvaia, est un exemple parmi tant d’autres.

Kobosil | Habits colorés, mais prestations toujours plus sombres

Résident du Berghain, et grand habitué des scènes Reaktor d’Amsterdam, il n’est plus présentable. Votre rédacteur Delighted avait déjà eu la chance de passer la nouvelle année (2018) à la NDSM face à lui, où il avait surclassé tous les artistes le précédent.

Kobosil est un magicien aux habits multicolores, mais à la techno bien obscure. Il n’a pas hésité à balancer de la shranz du génial Kay D. Smith (qui mériterait un article à lui tout seul), à peine plus haut que 500 vues sur YouTube.

Perc | Le maître de séance

Si Reaktor devait tenir un représentant de ses soirées, ce serait lui, le génie britannique. Perc était interviewé pour le site Festiket le 12 février dernier, annonçant déjà la couleur :

« Unpolished is a very strong lineup, it’s a kind of who’s who of the scene I’ve been placed within. » « Unpolished est un très gros lineup, c’est le genre d’endroit d’où je viens. »

Il  a su manier toutes les cordes de son arc : acid techno des années 90, des tracks plus raves aux sonorités empreintes de douceurs industrielles. Cocorico tout de même : il sortira un remix sur le label français Molekül du son d’Airod, ci-dessous. Affaire à suivre, au vue de l’engouement créé lors du passage de la track.

Tags: , , , , , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑