Techno jeroen Search

Published on juillet 4th, 2014 | by Julien

0

Jeroen Search – SPC T (Figure SPC)

L’annonce de l’été coïncide, pour certains, avec la floraison et la naissance de nombre d’EP. Le label Figure n’y fait pas exception, l’écurie de Len Faki est prolifique ces dernières semaines ! Un mois après le retour du maître Faki, accompagné Johannes Heil, pour leur V3, et quelques jours après la sortie d’un bel EP de Cleric, c’est au tour de Jeroen Schrijvershof, le petit prodige mieux connu sous le pseudo Jeroen Search, de sortir un petit joyau, à ajouter à sa collection de vinyles.

On ne reviendra pas sur le fait qu’il est un des seuls à travailler chacun de ses tracks d’un coup, et un des seuls à en faire les editings en live, mais Jeroen est un orfèvre, comme il a pu le prouver lors de sa première release chez Figure, et récemment sur ses remixes chez Unknown Territory. Capable de donner à une techno plutôt minimaliste un aspect 100% Figure, SPC T est une bien belle oeuvre, composée de 3 facettes.

On ouvre avec Magnus, soit une mise en jambe travaillée ! Ici, assez peu de lignes de son : des drums qui viennent imprimer un rythme plutôt effrené, quelques kicks sur lesquels le martellement est parfois dur et pure, parfois empreint de distorsion, quelques sons cosmiques. Malgré une palette qu’on peut donc qualifier de minimal, Search donne donc une belle introduction à son EP.

Renaissance, qui suit Magnus, offre une version plus infernale, de la capacité productive de Search. Les quelques loops utilisées viennent s’inscrire dans une vision très « Figure », chère à Len Faki. Fort à parier qu’en club, les basses seront plus insistantes, et le gimmick sonore utilisé n’en sera que plus entraînant. Les drums, jouées en sourdines comparées aux autres éléments, apportent quant à elles une touche techno, qui ne peut que vous faire battre la mesure du pied.

Enfin, Formalized, ou une nouvelle fois, l’univers de Search s’imprime. Plus hypnotisant, plus dark, ce track est une tuerie pour tout amateur de techno minimal. Un synthé en guise d’hypnose, des sons métalliques en sourdine, une ligne de son à son strict minimal, quelques hats placés savamment. C’est ainsi qu’on part dans l’univers de Search : un mélange d’une techno sombre, hypnotique, et agressive à bon escient.

On attend donc avec impatience le nouveau passage de Search en France, lui qui était passé en janvier dernier, sur la belle invitation du label Construct Re-Form.

Tags: , ,


About the Author

aka "La Machine"



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑