Techno 10799595_10152819162249787_1448708753_n

Published on novembre 7th, 2014 | by Piotr

0

HISS : 1292 – VéVé (DEMENT3D)

VéVé est la deuxième release du duo Hiss : 1292 sur le label Dement3d. L’EP dévoile un univers musical inspiré des peintures représentant les divinités vaudous. Une œuvre élégante, dans la lignée des productions de la maison de disques parisienne.

Il y a un an, la première collaboration entre François X et Opuswerk avait donné un EP somptueux. Aetherius Society lançait le projet Hiss :1292. Un travail à quatre mains dont le premier jet est fascinant. Lancé sur Dement3d, le label cofondé par François X, Aetherius Society donne une idée des aspirations communes entre le DJ parisien et son ami suisse. Des titres longs (An Ethereal World Created Through The Poetic Imagination ou encore Known For Being Awkwardly Shaped Spaces), une œuvre visuelle avec un vinyle savamment décoré, et une musique qui révèle un univers. Les titres s’écoutent comme se succèdent les chapitres d’un bon livre. Avec Aetherius Society, l’aspiration de Hiss :1292 était de créer, à chacune de ses sorties, un EP conceptuel.

Un an et quelques mois plus tard, les deux amis sortent un deuxième vinyle, VéVé. Le travail célèbre les traditions vaudous. Les quatre titres de l’EP sont autant d’esprits vaudous qui dénomment des sonorités hypnotiques.

Augun est un premier pas engageant, sans concession. Comme si les artistes avaient souhaité dire : « soit tu rentres, soit tu sors. » Aucune transition, le rythme est élevé, les basses brutales. Dans la tradition vaudou, Augun est forgeron. Il maitrise le feu et le fer. Un esprit guerrier qui caractérise le titre conçu par Hiss : 1292.

Damballah incarne une techno dub, plus furtive. Le rythme a changé. Place est laissée à l’expérimental, à la répétition de sonorités noires voire lugubres. Un titre progressif où l’univers s’assombrit plus les secondes s’écoulent. Damballah est l’esprit vaudou qui divulgue le savoir occulte. Symbolisé par le serpent, Damballah guide. Lorsqu’il finit par nous posséder, il fait de nous des reptiles sifflant et glissant sur le sol. Encore une fois, la musique est le témoignage artistique de cet esprit, portée ici par François X en solo.

Le Français laisse ensuite la main à Opuswerk pour l’avant dernier titre de l’EP. Eshu est sans doute le titre le plus violent de cette coproduction. Sur un roulement de basses effréné, on perçoit ce qui ressemble à un murmure. Un fond sonore ténébreux sur lequel s’ajoute les percussions. S’il faut un coup de cœur à l’EP, il est là. Eshu impressionne, et il se conclut sans basses, par des sonorités quasi spatiales qui s’enfoncent dans le silence. Eshu est la divinité qui garde la frontière entre la terre et le monde surnaturel. Pas étonnant qu’on se perde dans l’univers formidable reconstruit ici par Opuswerk.

La dernière track est plus enjouée, rythmique. Un esprit tribal souffle sur Simbi : les sonorité rappellent le roulement des tambours ou des maracas qu’on secouerait en dansant. Il se passe moins de choses que dans les titres précédents. C’est une conclusion en douceur de VéVé. Simbi, quatrième vaudou évoqué par Hiss : 1292, représente une famille de serpents.

L’assimilation de la techno aux divinités vaudou lève le voile sur un superbe maxi. Un EP plus que jamais conceptuel, imagé. On attend beaucoup de la sortie vinyle et du travail visuel de Matthieu Cannavo. Il avait déjà réalisé la couverture d’Aetherius Society. Et les rumeurs rapportent que les futurs studios de Dement3d seront décorés par les Vévé, ces symboles picturaux dessinés par les prêtres vaudous. Dès lors, les esprits planeront sur chaque machine de la maison de disques.

Les Vévé des quatre divinités vaudous

 

Tags: , , , , , ,


About the Author

"ich bin meine Maschine"



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑