Techno fanon

Published on janvier 22nd, 2015 | by Julien

1

Fanon Flowers – Trackmodes (A.R.T.less)

Aujourd’hui, je me penche sur une exception… De « vieux » sons (comprenez par là qu’ils sont sortis à l’origine en 1998, année où certains d’entre vous étaient encore bercés aux comptines) remis au goût du jour.
Pour cela, mettons le cap sur un sous label berlinois, Artless. Il émane du label lui aussi berlinois Mojuba Records, et a ressorti il y a quelques jours, un EP qui sent bon la techno made in Detroit.
Alors fans des sons de Jeff Mills, ou de Robert Hood, ouvrez grand vos oreilles, et partez à la découverte de Fanon Flowers.

Ce DJ est originaire du Michigan, berceau de Chicago et Detroit, et suit donc la digne lignée des artificiers techno que sont Hood et Mills.
Les puristes le connaissent par exemple sous son alias Mode Selector, et l’apogée de son art a été atteinte avec une release sur la compile très techno Detroit : Beyond the third wave (qui date de 1996). C’est efficace, ça prend aux tripes, et personnellement, j’en raffole.

Revenons cependant à son EP Trackmodes.
4 tracks comparables à des missiles le composent : Mode 05, Mode 22, Mode 08 et Mode 16.

Mode 05 nous plonge, sans préliminaire, dans un univers purement millsien.
Un début de mélodie qu’on peut comparer à The Bells, suivi d’un kick 909 gras, mais très rythmique : entendez par là que l’onde est courte, mais bien diffuse.
Rajoutez y un enchevêtrement de drums et de hats, secouez bien fort, fermez les yeux, et vous vous retrouverez probablement au même endroit que moi : dans une bien belle usine désaffectée de la sidérurgie US.

Mode 02 se différencie de Mode 05 de par son introduction tout aussi analogique, mais bien plus oppressante. La donne est annoncée, il n’y aura que peu de répit sur ces 5 minutes d’une techno froide, mais ô combien jouissive…
D’un point de vue personnel, ce track est un réel rouleau compresseur. Une douce préparation des tympans par un kick lourd, puis des vagues écrasantes, ponctuées aux percussions.

On continue de plonger dans le sombre avec Mode 08.
Bienvenue à Detroit, où on imaginerait aisément un Jeff Mills lancer ce track pour dynamiser un stage au petit matin.
L’énergie concentrée explose, et transforme tout auditeur de ce son en zombie : oui, vous taperez du pied. Oui, vous aurez quelques « convulsions » rythmiques… et oui, c’est profondément jouissif.

Pour terminer l’EP, Mode 16 reste dans la lignée des trois tracks précédents. A la différence près que désormais, le son est dégradé. Dégradé pour laisser place à une nouvelle explosion de drums, cette fois ci soutenu par des gimmicks à sonorité très acide…

Vous l’aurez donc aisément compris, cet EP, bien que vieux (très vieux, pour certains) s’inscrit dans le retour aux sources d’une techno simple, mais efficace.
Et chaque track qui compose cet EP, qu’on peut comparer à une collection de missiles, devrait faire partie de la palette de toute bonne soirée !

Tags: , , ,


About the Author

aka "La Machine"



One Response to Fanon Flowers – Trackmodes (A.R.T.less)

  1. Merci pour ces supers conseils !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑