Techno tumblr_static_482894_160407820788927_127807934_n

Published on octobre 10th, 2014 | by Piotr

1

Coldgeist – Blackest Way ( Ritual Process )

Exilé à Berlin, le jeune rennais Coldgeist ouvre le compteur de son label Ritual Process avec une première sortie, Blackest Way. Un EP savant qui est l’aboutissement des influences musicales et culturelles de l’artiste. Quatre titres prenants, et une belle découverte qui annonce du très beau temps sur la scène techno rennaise et française.

Explorer ce qu’il existe de sombre en nous. Se découvrir l’instinct d’une bête sauvage, puiser dans ses forces et repousser ses limites. La techno a cela d’animal. Dans un monde aseptisé, qui se donne des aires d’angélisme pour ne plus regarder sa violence en face, la techno rappelle à l’homme qu’il a besoin de confrontations. Il doit laisser l’obscurité l’envelopper. S’enfoncer jusqu’au bout de la nuit dans le ventre d’un club, abasourdi par les basses, violenté par un rythme effréné jusqu’à son dernier souffle, jusqu’à la dernière note : tout cela a quelque chose d’effrayant.

La musique de Coldgeist a justement ce « quelque chose d’effrayant. » Le jeune artiste le reconnaît aisément : « ce qui m’intéresse dans la techno, c’est son côté hypnotique, qu’on peut relier aisément à la musique des rituels pratiqués par les tribus et les anciennes civilisations. » Avec son dernier EP Blackest Way, qui est le premier sur son label Ritual Process, Coldgeist plonge les oreilles attentives dans un univers ténébreux. Si sa musique semble violente, le spectre musical de Coldgeist est plus large encore: « C’est le côté romantique de la musique qui m’attire. Exprimer tout ce qu’on cache au plus profond de soi, ce qu’on emmagasine à longueur de journée, extirper ses peurs. La techno est une musique assez honnête pour permettre d’exprimer tout ça.« 

Blackest Way, un combat intérieur

Fasciné par les pratiques occultes et les rituels tribaux, Colgeist utilise ses machines pour donner une sonorité à ses fantasmes. Cela donne quatre titres puissants d’une grande réussite. Depuis les sonorités claquantes et sèches de Blackest Way, la narration musicale se fait plus noire encore avec Ascent : une seconde track ravageuse, où l’on ressent un écho sonore lointain. Les sonorités s’amoncèlent pour réserver ici un titre dansant. An Ideal Encounter est ensuite le titre phare de l’album. Plus mélodieuse, la track tutoie les productions des grandes maisons de disques telles Dystopian, Index Marcel Fengler ou Deeply Rooted. Véritable introspection, An Ideal Encounter fait partie de ses sons qui deviennent, en club, une expérience quasi méditative. Les yeux se ferment alors et l’instant devient roi. Enfin, Temple vient conclure un EP bien abouti. Un rythme plus réservé, une texture mouvante idéale pour les matins assombris. Le son produit par les machines résonne comme une cloche. Elle tinte pour signifier la fin des hostilités. Combat intérieur, Blackest Way est terminé.

 Coldgeist, de Rennes à Berlin

 « Je me concentre sur le sound design, sur la création d’atmosphères et de textures particulières afin d’avoir un son unique. » Tel un loup solitaire, Coldgeist avance à pas feutrés dans les sous-bois les plus sombres de la grande forêt techno. Rennes est un territoire déjà conquis, et Ritual Process devrait être un marchepied important pour les jeunes artistes bretons. Présent il y a quelques années sur la scène « tremplin », réservés aux jeunes talents à Astropolis, Coldgeist s’est récemment produit en « live » à la résidence techno Signal du Glazart et dans le prestigieux « cachot » du Tresor à Berlin.

Installé à Berlin, Coldgeist cultive son univers avec discrétion. Musique tribale, new-wave, post-punk… il explore patiemment les courants les plus dérangeants de la musique. Sa techno, métal brut, en est le bel héritage. Coldgeist produira un premier 12″ fin octobre chez Children of tomorrow, le label d’Arnaud Le Texier et Emmanuel Ternois. Le loup ne tardera pas à trouver sa tribu. Pour l’heure Ritual Process s’annonce comme une maison de disques à suivre de près. Blackest Way est un appel au cœur de forêt. Son écho, nous l’avons entendu. On en redemande.

10291112_943910038956624_7459403568480014820_n

Coldgeist en DJ Set le 3 octobre à Rennes, aux côtés de Terence Fixmer et Roman Poncet.

Tags: , , , , , , , ,


About the Author

"ich bin meine Maschine"



One Response to Coldgeist – Blackest Way ( Ritual Process )

  1. Pingback: Delighted | I'm delighted when I hear it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑