Techno blawan_1517x851

Published on octobre 13th, 2017 | by Francka Martin

0

Attention, Blawan revient

REVIEW – De son vrai nom Jamie Roberts, Blawan est un des DJs anglais les plus en vue des années 2010. Son mélange de rythmes post-dubstep et de techno fait déjà de lui un producteur emblématique. Soutenu par de nombreux artistes, il a sorti il y a quelques jours un nouvel EP qui fait parler de lui. 

Son passé

Mis sur les devants de la scène au début des années 2010, ses remixes ont fait de lui un artiste mondial, bien qu’il en ai délaissé ses productions. En 2012, son titre Why They Hide Their Bodies Under My Garage, sur le label Hinge Finger, dont le vocal fait écho depuis dans nos têtes et dans les clubs. Grâce à ce titre, qui deviendra l’un des titres phares de cette année-là, Blawan est considéré comme une pointure de la techno UK.

En plus de ses performances personnelles, il s’associe à l’anglais Pariah, de son vrai nom Arthur Cayzer dès 2011 sous le nom de Karenn. Bien connu pour son atmosphère très techno et son ambiance obscure, Pariah donne un nouveau souffle à Blawan et le duo aborde la musique de manière assez complémentaire. Ces deux artistes ont également collaboré avec Surgeon, pour un joli trio appelé Trade.

Son présent

Le 3 octobre dernier, Blawan resurgit seul avec un EP fracassant, Nutrition, qu’il sort sur son propre label Ternesc. Cet EP est assez énigmatique : entre la techno expérimentale et sombre, on ne sait que choisir. Pour commencer, le premier titre de l’EP, Mayhem est un véritable mélange de sons froids et industriels qui plonge l’auditeur dans un suspens mélodieux. De quoi nous tenir en haleine jusqu’au deuxième titre, Trampelpfad, qui, lui, brise ce mystère musical devenu angoissant.

Je manquerais d’adjectifs pour vous décrire les six titres de l’EP et c’est bien pourquoi je vais me concentrer sur ceux qui m’ont le plus plu. Le quatrième titre, 993, est (selon moi) celui dont les adeptes de Blawan se souviendront le plus. Son beat techno et le vocal qui le rythme sont envoûtant. Mélodieux et sombre à la fois, ce titre est incontournable.

Atlas est également un pure délice musical. Entre voyage et oppression, Blawan sait encore fois nous épaté, et c’est bien pour ça qu’on l’apprécie et qu’on l’écoute encore avec autant de passion.

Son futur 

Que seraient les dix-huit ans de la Fabric, club londonien emblématique, sans Blawan ? Sans doute un super évènement, mais pas autant qu’en sa présence. Pour les plus chanceux qui pourront y assister, il y sera, à vous de trouver dans quelle salle.
Évènement facebook : https://www.facebook.com/events/268731213628643/

Amis parisiens ne vous en faites pas, Blawan passe par Paris à l’occasion du Big Bang Festival le 27 Octobre.
Évènement facebook : https://www.facebook.com/events/141721659743327/


Tracklist 

A1 : Mayhem
B1 : Trampeldfad
B2 : Fawner
C1 : 993
D1 : Atlas
D2 : Calcium Red

 

Tags: , ,


About the Author

http://www.instagram.com/franckamdm



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑