Techno archi 3

Published on avril 10th, 2017 | by Cyrielle Gensous

0

Architectural : un nouvel EP au sang chaud

CHRONIQUE – Le label Ellum nous fait découvrir de belles pépites à travers des artistes toujours plus techno les uns que les autres.  Cette fois-ci cap sur l’Espagne et son sang chaud. Architectural est un artiste qui dévoile un style minimaliste dans une enveloppe de velours piquante avec son nouvel EP Heaven can wait. Let’s play !

Ce pseudonyme ne vous est certainement pas méconnu, effectivement, cet artiste a un label et des tracks au même nom « Architectural ». Ce jeune artiste divulgue une techno intelligente et hypnotique qui met en avant une créativité sans faille. Sur les traces de ses collègues du label, Maceo Plex, Danny Daze ou encore Pan-Pot, on n’a pas du tout été surpris de voir notre artiste sortir son EP avec un tel nom. Cette fois-ci il nous propose un style pure et dark avec des touches minimalistes.

Clair et ordonné

On commence le voyage avec le premier track de son EP « Dream driver » qui commence fort et met le ton directement sans passer par quatre chemins. On apprécie l’amplitude du rythme soutenu, des petites notes qui virevoltent et donnent une envie de s’investir à l’écoute. Un début des plus prometteurs pour ce Dj qui met en avant le côté architectural de sa musique. On devine une lignée tout au long du son, une introduction, une histoire et une conclusion. Ce qui permet de garder le fil et incite à aller jusqu’au bout de sa musique et de l’EP. Tout est clair et ordonné. Les plus rigoureux vont être satisfaits.

Par la suite, « Hidden » montre un état d’esprit autre, plus dans une musique qui nous prend de l’intérieur. Un son est bien également quand la surprise est là, par des notes aigües. L’univers développé est tout aussi dark que le précédent mais plus mélodieux. Les deux derniers tracks qui clôturent le tout, « Temptation » et « Surreal Restaurant » sont deux perles.

Les tracks sont en totale corrélation les uns avec les autres, le suivi est là, pas besoin de coupures entre les quatre. Ils dégagent une force, une matière dure, un pilier abouti qui rentre dans le vif du sujet. L’extravagance et les chichis ne sont pas de rigueur, de la techno en veux-tu en voilà ! Une révélation musicale des plus intéressantes et qu’on a envie de découvrir et de partager.

Si le paradis peut patienter alors qu’en est-il des enfers ? On vous laisse l’appréciation de la réponse à vos avis personnels. En attendant, enceintes à fond à la maison ou au bureau et on laisse l’Espagne nous ramener sa chaleur.

Tags: , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑