Portrait club-01

Published on mai 17th, 2017 | by Piotr

0

DESTINATION… MUNICH ! (1/5)

VOYAGE VOYAGE – Chaque semaine, Delighted vous propose une destination inédite pour vos vacances. Ces villes auxquelles on ne pense pas forcément, mais où fête et art de vivre se conjuguent à merveille. Aujourd’hui, on file en Bavière. A Munich, vous serez gâtés…

– CLUBS

A Munich, on sait s’enfermer en discothèque. Deux clubs incontournables agitent le centre ville, autour de la Hauptbanhof: La Rote Sonne, sous-sol dissimulé entre les sordides clubs commerciaux de la Karlplatz. C’est sombre, bon marché, et la programmation ne déçoit jamais.

Pas loin, vous trouverez le Harry Klein, notre coup de cœur. Engoncé dans une galerie marchande, le club foutu comme un tube, à la déco improbable, possède l’un des soundsystems les plus réputés d’Europe. Un mur entier est consacré aux visuels. Les plus beaux qu’on ait jamais vus en club (Les Harry Klein Visuäls équipent souvent les festivals comme le Time Warp). Ce club est mythique en Allemagne, faites-y un tour. On y écoutera plutôt house et micro-house.

Enfin vous n’y échapperez pas. Le « Berghain munichois » selon Answer Code Request qui nous avait fait passer l’info, s’appelle le Munich Mixed Arts (MMA). Deux salles: La « halle » gigantesque, mouvementée, à l’ambiance de festival. Et le « club », plus sombre, un peu crade. On adore.

12376350_1730749020474975_622130533348242794_n

La « Halle » du MMA. Une des plus belles ambiances d’Allemagne.

Les autres adresses: Le Bob Beaman, lieu plus classique mais bouillonnant, le Blitz collé au Deutsches Museum, et le Palais pour les afters bien sales…

– OPEN AIR

L’été, Munich se met au vert. Un classique pour une ville qui respire, entourée de lacs. Allez prendre le soleil à l’Englischer Garten, où vous trouverez toujours quelques zouaves pour danser sur des enceintes de fortune. Sinon checkez les dates, et allez faire un tour au Garchinger See où pour 25 euros, vous danserez au bord du lac sur vos DJs préférez. Le 29 juillet, Schall im Schilf invite les Zenker Brothers, Kobosil, Roman Flügel, Baumecker, DJ Tennis… Au poil.

527623_323954421014041_79104832_n

Les Open Airs au bord du Garchinger See

– SOUNDTRACK

Les petits producteurs ne manquent pas à Munich. Mais la BO de votre voyage est vite vue. Avec la compile « A decade Ilian Tape », vous revisiterez le répertoire de la maison de disques, fierté techno locale. Le label des frères Darco et Mario Zenker incarne bien l’esprit de la ville: c’est lent, improbable, élitiste. Dix ans d’Ilian Tape cette année, et des artistes à la pointe d’une techno bien brute: Regen, Skee Mask, Sciahri, Stenny… On ne s’en lassera jamais.

– CULTURE

Parce qu’on est pas que des plouks qui dansent en débardeur-lunettes solaires, on fera un tour dans les belles adresses de la ville. Elle en regorge. Passez à la Pinakothek qui vous ressemble le plus. Il y en a trois, selon vos périodes, vos courants favoris: Alte Pinakothek, Neue Pinakothek et Pinakothek der Moderne.

Au Museum Brandhorst, vous trouverez aussi de belles expos. Et jetez un œil, juste à côté, au Musée national d’art égyptien pour son architecture. Tous ces bâtiments sont superbes, et se contemplent dans le même quartier, central, de Maxvorstadt.

Le dimanche, tous les musées sont à un euro. C’est donné.

102490110_262a0efe9e

Le Musée nationale des arts égyptiens construit récemment.


 

Open Air Schall im Schlief: https://www.facebook.com/events/1272295169527341/?fref=ts

Munich Mixed Arts: https://www.facebook.com/mixedmunicharts/?fref=ts

Harry Klein: https://www.facebook.com/harrykleinclub/?fref=ts

Pinakothek: https://www.pinakothek.de/fr

 

Tags: , , , ,


About the Author

"ich bin meine Maschine"



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑