Musique Berlin : Les Origines

Published on mai 27th, 2012 | by Victorien

1

Berlin : Les Origines

Berlin : Les Origines

Berlin est devenue la capitale de la culture techno et a désormais la réputation d’être l’ « Ibiza du Nord ». De la scène techno est née la seule culture populaire internationale jusqu’ici à avoir ses racines en Allemagne. L’année 1989 fut musicalement et socialement une année qui marquera à jamais l’Europe et les jeunes allemands acteurs de ce véritable enivrement berlinois, qui n’oublieront jamais qu’ils ont vécu ce qu’ils appelaient l’ « heure zéro ». Delighted vous propose un léger retour en arrière, vers une époque où « se retrouver » rimait avec « s’exalter».

« Lorsque le mur est tombé, ça a fait « boum » et il s’est passé la même chose au niveau musical ».

C’est ainsi que Tanith, DJ berlinois des années 90, décrit la naissance de la culture techno Berlinoise.
Après la chute du mur, la réunification s’est notamment mise en marche dans les boîtes de nuit de Berlin, les jeunes de Berlin Ouest se sont mis à fréquenter massivement les clubs de Berlin Est et vice versa, abandonnant les soirées dans les caves désaffectées où les Berlinois se retrouvaient dans l’enivrement des lumières stroboscopiques et des rythmes électroniques. 20 ans plus tard, la capitale allemande sera considérée comme la capitale de la culture techno.

Les différences entre jeunes de Berlin Ouest et Est se dissolvaient dans le tourbillon des rythmes électroniques et des jeux de lumières, redonnant vie aux 25.000 logements désaffectés de Berlin, dont la plupart furent en quelques mois convertis en discothèques et bars. Le berceau de la culture techno berlinoise, l’UFO, ouvrit ses portes dans un sous-sol de Kreuzberg (l’un des douze districts de Berlin Ouest) en 1988. Sa succession fût assurée à partir de 1991 par l’ouverture du « trésor », qui est aujourd’hui encore l’une des boîtes de nuits les plus réputées de la capitale.

Les deux DJ « référence » de l’époque, Wolfram Neugebauer (alias Wolle XDP) et Tanith, organisèrent la série de nuits « Tekknozid », une petite scène marquée par la diversité des origines culturelles et sociales de ceux et celles qui la composaient, au début des années 1990 et lancèrent à Berlin un tout nouveau style musical dérivé de la house, l’Acid House, dont le nom fait référence au LSD et aux drogues psychédéliques en général, très populaires à cette époque. Les combinaisons du son, de la lumière et des performances donnèrent lieu à des expériences spatiales et temporelles alternatives à la réalité, que l’on désignait sous le nom de « Space ». Dans ces zones momentanément autonomes, la culture techno pouvait développer en toute tranquillité son désir de liberté et de démesure nocturne.

Comme toute sous-culture, la techno berlinoise connut une période de floraison (1989-1992), des phases de fragmentation jusqu’en 1995 et une longue période de commercialisation entre 1995 et 2004, puisque depuis l’arrivée du nouveau millénaire, la scène berlinoise connaît un essor sans précédent. De nouveaux genres musicaux y sont nés depuis les années 2000, comme la « Techno Minimale » lancée en Europe par le label allemand Basic Channel. Les artistes germaniques de ce mouvement minimaliste remplissent désormais les grandes sales d’Europe et régulièrement diverses scènes parisiennes.

Lorenzo.

Tags: , ,


About the Author

CommunityManager, noctambule quasi pathologique, blogueur presque amusant, et mec super sympa le reste du temps. Work @RexClub Founder & CEO @Delighted



One Response to Berlin : Les Origines

  1. Pingback: Berlin : Les Origines | allemagne musique | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑