Interview Simon Haydo 1

Published on janvier 31st, 2018 | by Romane

0

Simon Haydo, virtuose du Korg MS-20

– INTERVIEW – Cette semaine, on a papoté avec Simon Haydo, artiste dont les productions ont pas mal intrigué la rédaction. En effet, il fait partie de ceux qui maitrisent leur synthé sur le bout des doigts, capable d’en tirer des productions ultra qualitatives.

D’ailleurs, son dernier LP, The Illusion of an Alternative Choice est un vrai bijou… En plus d’être doué, le monsieur est gentil et doté d’une pointe d’humeur à la suédoise qu’on adore !

Propos recueillis par Romane

(SCROLL DOWN FOR ENGLISH VERSION)


Salut Simon ! Merci beaucoup de donner de ton temps à Delighted. C’est vraiment sympa ! Pour nos lecteurs qui n’ont pas encore eu la chance de te connaître, peux-tu te présenter brièvement ?

Salut l’équipe ! Avec plaisir, merci de me recevoir. Je suis né à Beirut, au Liban. Nous avons déménagé à Stockholm en Suède quand j’avais 5 ans, lieu où je vis toujours. La musique est importante pour moi depuis que j’ai vu Michael Jackson à la télé dans les années 80. Wow, quelle époque !
En 2008, je me suis lancé dans la production. J’ai réussi à me faire signer un EP sur le label de Pär Grindvik Stockholm LTD. Mais à l’époque, je tenais un business que j’adorais vraiment et je n’étais pas prêt à tout lâcher. Quatre années plus tard, en 2012, j’étais prêt. J’ai vendu ma boite et ai décidé d’être producteur à temps plein. J’ai commencé à sortir mes propres EPs sur mon label DEM et puis j’ai sorti de la musique sur Studio Barnhus, HVNX, Avian, Balans et Intervisions pour en nommer certains.

Ton dernier LP est sorti le 26 janvier sur Peder Mannerfelt Produktion, au titre assez évocateur, The Illusion of an Alternative Choice. Peux-tu nous en dire plus sur tes inspirations derrière le titre et l’EP en général ?

J’ai grandi dans une banlieue loin du centre de Stockholm appelée Norsborg. Un endroit spécial pour moi bien que je n’y vive plus. L’album est dédié à cet endroit. L’artwork sur la couverture ressemble aux immeubles de bitume dans lesquels nous avons grandi, la quatrième de couverture et sur les incrustations sont les vrais immeubles. Et le titre vient du scepticisme qu’y ressentent les habitants envers ceux au pouvoir et envers cette société suédoise ségréguée en général. La musique n’est autre que le résultat de ma réflexion sur le sujet.

PMSH-DIGI_ARTWORK

La particularité de cet EP est que tu n’as utilisé qu’un Korg MS-20 pour produire les dix tracks. Pourquoi ça ? Etait-ce un défi pour toi en termes de production ?

Que ce soit pour mes gouts en architecture, design ou en art, l’idée du less is more a toujours été fondamentale pour moi. D’appliquer cette idée à la production musicale m’est également venu naturellement. Je me sens moins quand j’ai moins d’outils avec lesquels travailler. Je voulais utiliser les limitations imposées par un seul instrument comme un outil afin de me forcer à être plus créatif lors de mon processus de production de musique électronique.

Ce qui m’amène à ma question suivante… Comment et quand as-tu découvert le synthé Korg MS-20 ?

Sans le savoir, j’ai probablement entendu le MS-20 un million de fois en écoutant de la musique des années 80. Mais pour moi, tout s’est joué sur l’apparence, une vraie beauté, et il sonne très bien :) je m’en suis acheté un en 2014 et c’est depuis mon choix premier.

Korg MS-20

Mon track préféré du LP est Epicenter of Cool et je ne peux m’empêcher de penser tout haut “j’adore ces titres”. D’habitude, les artistes techno trouvent toujours des titres sombres, mélancoliques… mais pas toi ! Peux-tu nous dire pourquoi ?

Je pense que la musique parle d’elle-même, pas besoin de l’imposer aux gens avec des titres “sombres”. Peut-être que ces artistes ont besoin de voir un peu le soleil. Je recommande un voyage en Espagne.

Il y a un peu moins d’un an, tu as sorti un autre LP, REDUX sur le label de John Talabot, HVNX. Travailles-tu ou produis-tu différemment selon le label pour lequel tu produis ?

Je ne change pas vraiment mon processus pour un label spécifique. REDUX a également été produit entièrement avec un MS-20. Donc le procédé et l’instrument sont les mêmes. Le résultat a quand même varié, probablement car mes humeurs varient également avec le temps.

Ah et aussi… des gigs en France prévus bientôt ? Je suis sûre que nos lecteurs ont hâte de t’entendre jouer !

Non, malheureusement je n’ai encore jamais joué en France. Dis à vos lecteurs de pousser les promoteurs français à me faire jouer ! :)


Hey Simon ! Thanks a lot for giving Delighted some of your time. We highly appreciate it!

Hello guys! My pleasure, thanks for having me.

For our readers that didn’t get a chance to get to know you until now, could you please briefly introduce yourself?

I am born in Beirut, Lebanon. We moved to Stockholm/Sweden when I was 5, this is where I’m based today. Music has been important to me ever since I in the 80s saw Michael Jackson on MTV. Wow, such times!
In 2008 I gave music production a try. I managed to get an EP signed on Pär Grindvik’s imprint Stockholm LTD. But at that time I was running a business that I was more passionate about and wasn’t ready to give up. Four years later, in 2012, I was ready with that. I sold my company and decided to go full time as a producer. I started to release some of my own EP’s on my label DEM and later moved on to release music on Studio Barnhus, HVNX, Avian, Balans and Innervisions to name a few.

Your upcoming LP will be out January 26th on Peder Mannerfelt Produktion, its title The Illusion of an Alternative Choice is pretty evocative, could you tell us more about the inspirations behind the title and the LP in general?

I have grown up in a suburb outside the center of Stockholm called Norsborg. A special place for me even though I don’t live there anymore. The album is dedicated to this place. The artwork on the cover resembles the concrete buildings we grew up in, the photo on the back and on the inlay are the actual buildings and the title comes from the scepticism the people living there has towards the people in power and this segregated Swedish society in general. The music itself is the result of my thoughts about this.

PMSH-DIGI_ARTWORK

The particularity of this LP is that you’ve only used a Korg MS-20 to produce the 10 tracks. Why is that? Was it more challenging for you in terms of production?

Whether it comes to my taste in architecture, design or art, the idea of « less is more » has always been fundamental to me. To apply this idea to music production as well came naturally. I am most comfortable when I have less tools to work with. I wanted to use the limitations of only being able to use one instrument, as a tool to force myself being more creative in the process when producing fresh electronic music.

So this leads me to the following question… How and when were you introduced to the Korg MS 20 synthesizer?

Without knowing it I probably heard the MS-20 a million times on music from the 80s. But for me it was at first all about the looks, such a beauty, great it sounds good too :)
I bought one in 2014 and it has since been my number one choice.

Korg MS-20

My favorite track of the LP is Epicenter of Cool, and I cannot help myself but think “I love these titles”. Usually, techno artists come up with dark / melancholic titles but not you. Can you explain us why?

I think the music speaks for itself, you don’t need to force it on people through “dark” titles. Maybe techno artists in general need to see the sun a bit. I recommend a trip to Spain.

A little less than a year ago, you released another LP, REDUX on John Talabot’s HVNX. Do you work / produce differently depending on the label you’re releasing on?

I don’t really change my work process for specific labels. REDUX was also produced solely by the use of the MS-20. So the work process and tools were the same. The result still varied, probably because my mood varies with time too.

Also, any upcoming gigs planned in France? I’m sure our readers would be eager to hear you play!

No, unfortunately I have still never played in France. Please tell your readers to push the promoters in France to book me!

:)


Simon Haydo sur Resident Advisor : https://www.residentadvisor.net/dj/simonhaydo
Simon Haydo sur Facebook : https://www.facebook.com/simonhaydo/

Tags: , ,


About the Author

https://www.instagram.com/alieenated/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑