Interview Polar-Inertia-Official

Published on mai 6th, 2015 | by Charles

1

Polar Inertia, la musique et le reste

 INTERVIEW – De plus en plus d’artistes deviennent identifiables de par leur style, leur charisme, ou leur visage. Pendant que d’autres défendent justement leur anonymat, leur humilité, leur discrétion. C’est ce qu’on retrouve dans le projet Polar Inertia (π). A l’origine, Polar Inertia est né de l’association de deux producteurs parisiens rigoureux, qui ont travaillé sur la création d’un univers particulier: la vie post-apocalyptique, thème plutôt fertile pour produire une techno mentale et sombre.

Toujours plus énigmatique, π pousse la création sans se limiter aux beats d’un dancefloor  et explore des terrains quasi-inconnus pour parfaire son projet.

Propos recueillis par Charles

 

———————————-   I N T E R V I E W    P O L A R    I N E R T I A  (π)  ———————————

 

*C’est quoi l’inertie polaire ?

C’est le moment où l’inertie de surface est prise par rapport à un point. C’est aussi le titre d’un essai de Paul Virilio décrivant comment le progrès technologique conduit le monde contemporain à son inertie idéalisée. D’un point de vue plus personnel, il s’agit d’un mouvement, ou plutôt un contre-mouvement, exercé par plusieurs artistes, musiciens et penseurs rassemblés autour d’une esthétique commune.

Pi

*L’aventure a commencé il y a bientôt 5 ans ; aujourd’hui quelles sont vos envies ?

Nous sommes assez content du travail accompli sur le plan musical et nous souhaitons aujourd’hui développer plus amplement nos activités artistiques trop souvent jugées comme secondaires.

*A la manière d’Heleen Blanken pour les soirées Klockworks et de bien d’autres, voudriez-vous travailler sur des visuels qui accompagneraient vos prestations clubbing ? 

Oui, on s’y penche de plus en plus, nous avons d’ailleurs déjà réalisé une performance avec projection video 360° lors de la soirée Live Acts du festival F.A.M.E. à la Gaieté Lyrique (13/03/2015).
 Nous avions alors tourné et monté une œuvre vidéo d’une heure spécialement pour cette occasion. Nous percevons ce genre de travaux plus comme des œuvres In-Situ produites pour des contextes particuliers. Nous ne souhaitons pas systématiquement projeter de vidéo pendant un live mais plutôt réfléchir en amont d’une performance, dans un certain lieu, avec un certain dispositif de projection, à une oeuvre complète et sur mesure qui s’accorde avec son espace de diffusion.

gaite-lyrique

projection vidéo 360° lors de la soirée Live Acts du festival F.A.M.E. à la Gaieté Lyrique le 13 mars dernier

*Beaucoup des traits qui vous caractérisent font penser à Drexciya : le relatif anonymat, l’univers créé autour de la musique, le thème de la vie post-apocalyptique. C’était calculé au départ ?

Drexciya est bien évidemment un des points clés de ce projet et une grande source d’inspiration depuis le départ. Que ce soit d’un point de vue musical, éthique artistique et politique, ainsi que dans l’humilité qu’ils renvoient par leur identité collective opaque et l’univers qu’ils mettent en place par différents moyens non exclusivement musicaux.

*Vos projets se diversifient : musique au début, puis photo, vidéo, texte. Peut-on imaginer Polar Inertia sans musique ?

Il est tout à fait concevable que la musique passent par moment en second plan.
Lors de notre dernière exposition à la galerie Abilene (Bruxelles), seule une œuvre sur sept était musicale. Le reste étant constitué d’installations silencieuses ou de textes lus et écrits.

*Vous vous tournez de plus en plus vers les galeries d’art qui vous permettent d’exprimer une musique pas si évidente à jouer en club ; quel rapport avez-vous avec les boites ? Vous teufez ?

Nous teufons à notre manière, avec un rapport au club peut-être plus analytique, dans un but de nourrir notre créativité et notre imagination, et aussi par curiosité envers le travail d’artistes qui nous intéressent. Nous sortons le plus souvent pour écouter quelqu’un, sans forcement vouloir fêter quoi que ce soit.

*Un EP Kinematic Optics sortira très bientôt, toujours sur Dement3d Records ; ce n’est tout de même pas le troisième volet d’une trilogie ?

Non pas d’une trilogie mais d’une Pentalogie.

KINEMATIC-OPTICS

Kinematic Optics EP, à paraître très prochainement

Tags: , , , , , , ,


About the Author

Der Anwalt der Nacht



One Response to Polar Inertia, la musique et le reste

  1. Les mecs, c’est « Drexciya » et non « Drexcyia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑