Interview lf

Published on juin 9th, 2014 | by Julien

0

Lewis Fautzi, le génie productif de Soma

Après Charles Fenckler, nous vous emmenons découvrir un jeune DJ portugais, ayant signé chez Soma Records en 2013 : Lewis Fautzi.

Un vrai concentré de techno, fou de studio et hyperproductif,… Autant d’éléments qui ont fait que nous devions booker et rencontrer Lewis, avant cette soirée du 19 juin.

After having introduced you Charles Fenckler, we invite you to discover a young Portuguese DJ, who signed on Soma Records on 2013 : Lewis Fautzi.

A pure 100% techno DJ, genius as a producer… Many things which made us decide to book and meet Lewis, before this gig on June, 19th.

soma

[VERSION FRANÇAISE]

Bonjour Lewis !

Tout d’abord, merci d’avoir accepté notre invitation à venir à Paris. De la part de Delighted, nous sommes honorés de t’accueillir au Rex ! Depuis ton premier EP chez Soma, nous avons choisi de te suivre, et décidé de te faire venir à Paris pour ta toute première performance en France.
Mais, comme nous avons pu le faire pour Charles Fenckler, nous aimerions en savoir un peu plus sur toi… Qui tu es, quel a été ton parcours jusqu’à présent, quelles sont tes attentes… Nous avons besoin de savoir !

Tu n’as « que » 23 (tu les fêteras cette année) et, en jetant un coup d’oeil à tes productions sur Resident Advisor… Je remarque que tu as passé la plupart de ton temps en studio !
Mais quand as tu commencé à produire?

lfmixingJ’ai commencé à produire alors que j’étais un adolescent… C’est à dire vers 15-16 ans. Mais ce n’est que très récemment que j’ai découvert ma voie dans la techno. Voilà donc à quoi ressemble ma vie de tous les jours, rythmée par 8 heures de studio quotidiennes !

Mois après mois, et depuis ton premier EP que nous avions chroniqué (disponible ici) je t’ai vu monter en puissance au Portugal… D’ailleurs, étant donné que le Portugal n’est pas défini comme une « terre techno » peux tu nous présenter un peu la culture techno portugaise? Est ce que tu ressens comme une vraie croissance là bas?

Au Portugal, les gens se plaignent énormément de la scène techno mais je ne pense pas que ce soit très négatif, au fond. Il y a toujours eu une très forte culture techno depuis les années 90, avec de nombreux très bons DJs, mais ça qui ne veut pas dire pour autant que tous les événements et les promoteurs sont de qualité…Même si je considère que le Portugal est un pays où les artistes peuvent faire de vraies performances de qualité !

C’est bien au nord du Portugal qu’il y a et qu’il y a toujours eu la plus forte culture techno, mais je pense que ce phénomène de croissance est un phénomène international.

C’est donc pour ça que tu as appelé ton premier album « the Gare Club », en hommage au club techno le plus célèbre de Porto?

Effectivement, c’est bel en bien un hommage que je fais là, puisque le Gare est le meilleur club au Portugal, lorsqu’on parle de musique électronique.

Concernant tes productions, l’ensemble de tes tracks nous plonge dans l’univers d’une techno très sombre, avec de forts accents industriels… Ce qui en fait une musique plus qu’efficace!
Mais d’où et de qui puises tu ton inspiration?

Les artistes que j’admire le plus sont Ben Klock, Oscar Mulero, Marcel Dettmann and many others.
Je tire mon inspiration aussi d’événements graves ou réels, comme les catastrophes naturelles, ou d’autres choses plus obscures, comme le signal radio russe « UVB-76″, dont j’ai nommé une des mes tracks.

Depuis que tu as signé chez Soma, plusieurs, voire beaucoup de tes tracks ont été rejouées, et notamment par les plus grands : Mulero a remixé Binary, Klock et très récemment Mills ont rejoué Binary et Range… Comment est ce que tu analyses ces récompenses?

Avant que je ne signe chez Soma, mes tracks étaient déjà jouées par quelques « grands » DJs, comme Richie Hawtin, Laurent Garnier, Chris Liebing, Adam Beyer, Ben Klock, etc…
Le fait d’avoir signé chez Soma n’a fait qu’amplifier les choses, et cela me fait vraiment quelquechose !
C’est un vrai honneur et une vraie motivation de voir tous les artistes que j’admire rejouer mes tracks.

La plupart de ces DJs ont déjà joué au Rex, et le 19 juin, ce sera ton tour ! Tu joueras en compagnie de Charles Fenckler, et Clouds (dont tu as joué leur track « Chained to a dead Camel », il y a quelques semaines! – vidéo-) Un peu de pression avant cette performance?

J’essaie de ne pas ressentir de pression avant mes passages. Ce que je ressens surtout, c’est une profonde envie de donner le meilleur de moi-même and de montrer au public ma vision de la techno. Le Rex est une vraie icone dans l’histoire de la musique électronique et je suis vraiment impatient d’y jouer et d’accomplir l’un de mes rêves !

Comment appréhendes tu le lieu, et le public français?

Je suis assez confiant vis à vis de la foule française. J’ai toujours voulu jouer au Rex. Tout ce que j’ai pu entendre concernant ce club me fait rêver depuis longtemps, et je suis très fier de pouvoir y jouer et démontrer mon travail.

Quelques petits mots avant ton arrivée?

Préparez vous pour une très grosse soirée techno, avec Clouds et Charles Fanckler. Attendez vous à un set très sombre, qui vous fera rugir et voyager…. J’ai vraiment très hâte de pouvoir jouer au Rex.

[ENGLISH VERSION]

Hi there Lewis !

First of all, thank you for having accepted our invitation to come in Paris!
As Delighted, we are very pleased to welcome you at Rexclub.
Since your first EP on Soma, we chose to follow you, and decided to make you come at Paris for your first gig ever in France.
But, as we did for Charles Fenckler, we would like to know you a little bit more.
Who you are, what ha sheen your path until now, what are your expectations…. We need to know !

You are « only » turning 23 this year, and, by having a glance at your Resident Advisor track list….
I discover you may have spent most of your time in studio!
When did you start producing?

I started to produce at an early age. I think i was 15/16 years but only recently I found my path, the path I want to follow. This is my life and everyday , except weekends ( and not all of them ), i spend around 8 hours a day in the studio.

Month after month, and from your 1st Soma EP release, I saw you growing more and more in Portugal…
By the way, as we do not know really much this land as a techno one, could you introduce me a bit the techno culture in Portugal? Is there any Portuguese techno growth to notice over there?

In Portugal people complain a lot about the Techno scene but i don´t think it´s so bad at all. We always had a big dance scene in Portugal since the 90´s but that doesn’t means all the parties and promoters are great, we also have bad experiences here but Portugal has always been a great place for the artists to perform. Techno music is stronger in the north of Portugal, always been, but i think Techno is growing worldwide not only in Portugal.

That’s why you name your 1st album « the Gare album », a kind of tribute to the main club at Porto, right?

Yes, my first album is a tribute to the Gare Club, the best club in Portugal regarding electronic music.

Regarding your productions, your tracks make us dive into a dark and industrial techno… which is more than efficient !
Which DJs could be considered as your inspiring ones?

Some of the artists that I really admire are Ben Klock, Oscar Mulero, Marcel Dettmann and many others. Inspiration for my tracks are many times coming from natural disasters, obscure events, as the Russian Radio UVB-76.

Since you have signed on Soma Records, many of your tracks have been remixed, or even played by the biggest ones : Mulero who remixed Binary, Klock playing Binary, Range….
How do you feel this reward?

Before i´ve released on Soma, my tracks were already being played by many of them as Ben Klock, Laurent Garnier, Adam Beyer, Richie Hawtin, Chris Liebing and others. After the release on Soma things got better, of course, my music reached everywhere in the world and that´s a very special feeling for me. It´s an honour and a big motivation to have all this artists that i admire playing my tracks.

Most of these DJ have played at RexClub, and on June, 19th, you are about to play there for your first time !
You will also play with Charles Fenckler and Clouds (that you played some weeks ago!).
A bit of pressure regarding this gig?

I usually don’t feel pressure in my gigs. I feel a big will to give my best and be able to show the crowd my vision of electronic music. Rex is an icon in the electronic music history but i´m really looking forward to play there and accomplish one more of my goals.

How do you feel regarding French audience, and this techno temple?

I feel very confident with the French crowd, I always wanted to play at the Rex Club. I’ve heard great stuff about Rex for several years and now I finally have the chance to go there and show my work.

Some words to share with us regarding your arrival?

Get yourself prepared for a great techno night alongside Clouds and Charles Fenckler, from me you can expect for sure a sick and trippy set. Can´t wait to play Rex.

Tags: , , , , ,


About the Author

aka "La Machine"



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑