Interview jacidorex

Published on décembre 15th, 2018 | by Romane

0

Jacid0rex : « Explosive, sombre, dynamique et ACID ! »

– INTERVIEW – De l’autre côté de la frontière chez nos camarades belges, se niche Jacid0rex. Jeune prodige du genre Acid, il contribue au renouveau du genre grâce à son label Neoacid. Le 21 Décembre prochain, il est à l’affiche d’une très attendue Possession. Alors forcément, on s’est permis de lui poser quelques questions… 


Delighted : Hello Simon ! Merci de nous accorder de ton temps. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ton genre, peux-tu décrypter en quelques mots ce qu’est Neoacid ?

Jacid0rex : En gros c’est de la bonne grosse techno bien rapidos avec des gros kicks bien fat, des acids bien dodus et bien prononcés, un ensemble assez progressif mais bien punchy et beaucoup de variations. Après ya pas vraiment de définition rigide, j’ai trouvé ce nom la parce que j’arrivais pas à décrire le style que je faisais entre la techno et l’acidcore, mais je peux pas dire que c’est un style à part entière. En revanche, Neoacid c’est mon label sur lequel j’essaie de sortir la musique qui se rapproche de cette idée.

D: En parallèle, tu étudies (ou étudiais?) les sciences politiques à Bruxelles. Tu es donc un autodidacte de la musique ? Comment trouves-tu le temps de jongler entre ces deux disciplines que tout semble opposer ?

J : Oui, j’ai un bachelier de Sciences Politiques de l’ULB, et là je finis mon Master en Etudes Européennes, et c’est relativement chaud de combiner les deux, mais en gros la semaine on va dire que je me consacre plus aux études et le week end à la musique. Sinon je suis un autodidacte de Fl studio, même si j’ai été bien aidé par mon gars sûr Mehdi au début, mais par contre pour ma formation classique j’ai été à l’académie, j’ai finis toutes les années de solfège et j’étais assez chaud en piano.

D : En 2017 tu inaugures ton label Neoacid qui compte aujourd’hui deux sorties de qualité. Comment t’es tu embarqué dans l’aventure qu’est la création d’un label ? De nouvelles sorties à annoncer pour 2019 ?

J : Comme je l’ai dit plus haut, je voulais sortir des sons qui je trouvais se rapprochaient le plus de cette musique. Et par chance j’ai été mis en contact avec quelqu’un qui produit des vinyls pour des gens comme moi qui se lancent là dedans, du coup j’ai calé deux de mes tracks qui correspondait le plus au délire, une collab avec mon aiglon Wietse aka Epidemie et une collab de lui et du patron. Sinon pour 2019 le NEOACID03 c’est full jacidodo et NEOACID04 ça sera un full collab.

D : Lors de précédents interviews, tu confiais t’être lancé dans la production acid suite à un live marquant de Gamask “Korps Mekanik”. À peine quelques années plus tard, il sort Symbiotik sur ton label avec Epidemie. Comment votre collaboration s’est-elle instaurée ? Avez-vous de futurs projets ensemble ?

J : Oui c’est clairement lui qui m’a donné envie de faire de l’acid. Je me souviens l’avoir rencontré en personne à une soirée à Bruxelles. J’étais méga impressionné parce que sa musique me faisait sauter au plafond et que je le respectais à mort, et lui il était la en mode tout sympa, il commence à me montrer ses machines, on discute, c’était ouf. Après je sais pas trop comment ca s’est fait mais on a joué ensemble à plusieurs events et on est devenus potes, puis notre musique est vraiment similaire vu que je m’inspire à fond de lui. On a même fait un son ensemble d’ailleurs, je l’ai joué plein de fois mais on l’a jamais vraiment fini, mais on va surement remédier à ça bientôt.

D : La plupart de tes dates sont en France, notamment à Paris où tu joueras d’ailleurs à la prochaine Possession ce 21 Décembre. Constates-tu une différence entre le public et les infrastructures en France et en Belgique, ton pays natal ?

J : Non pas vraiment, c’est assez similaire, disons juste que le public de France a largement tendance à être bien chaud, mais en Belgique aussi en soi. Je joue en France quasi toutes les semaines, et en Belgique tout les mois, ce sont les endroits ou je tourne le plus et je crois que c’est parce que ce sont les pays qui ont bcp de soirée acid à part entière et qui ont intégré ce style au line up techno, la ou les autres pays sont assez réservés par rapport à l’acid. Mais c’est aussi parce que le public kiffe vraiment ça chez nous !

D : La teuf de tes rêves se composerait de quels artistes et se déroulerait où ?

J : En enfer avec le Gesaffelstein de 2012, Jeff Mills au top de sa forme et bien entendu Mr Gasmask (aussi de 2012 si possible). En calant Stravinsky en intro.

D : Enfin, si tu devais décrire ta musique en quatre mots seulement, lesquels seraient-ce ?

J : Explosive, sombre, dynamique et ACID, BIEN ÉVIDEMMENT. Et bien galbée. Ca fait cinq mots mais on s’en branle.

 


Jacid0rex sur Resident Advisor : https://www.residentadvisor.net/dj/jacidorex

Jacid0rex sur Facebook : https://www.facebook.com/Jacidorex/

Tags: , ,


About the Author

https://www.instagram.com/alieenated/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑