Interview hemka

Published on mars 14th, 2018 | by Romane

0

Hemka : « Ma techno est psychée mais aussi mélodique. »

– INTERVIEW – Cela fait un moment que la rédaction suit Hemka, une française au talent indéniable et au style bien particulier. Hyperactive, elle a déjà produit sur plus d’une douzaine de labels. Le 16 Mars prochain, c’est sur le label Balans de Darko Esser qu’elle sort son EP 707 Collision qui comprend deux remixs de Tripeo. C’est pour cette raison et bien d’autres encore que Delighted a souhaité en savoir plus…


Salut Hemka ! Merci de donner de ton temps à Delighted, on apprécie vraiment ! :)
Pour les lecteurs qui n’ont pas encore eu la chance de te découvrir, peux-tu te présenter brièvement ?
 
Je m’appelle Margaux, j’ai 28 ans et je suis née à Marseille. J’ai toujours baignée dans la musique d’une façon ou d’une autre, issue d’une famille de musiciens ! J’ai toujours eu une forte appétence pour la musique sans trop savoir finalement où me situer ou quoi en faire. Puis après avoir joué un peu de guitare et surtout de la basse, j’ai découvert la musique électronique puis, nécessairement, les platines et j’ai tout de suite compris que c’était ce que je voulais faire. J’ai écumé pas mal de clubs qui m’ont permis de découvrir plein de styles et de micro niches dans la musique électronique mais je me suis vraiment retrouvée dans la techno assez rythmée et psychée.

« J’aimerais pouvoir jouer au Berghain. »

Tes influences ont des sonorités assez psychédéliques. Quand et comment t’es-tu plongée dans cet univers ? Si tu devais décrire ta musique en quatre mots, lesquels seraient-ce (et pourquoi) ?

J’ai écouté beaucoup beaucoup d’artistes avant de vraiment « fixer » mes influences et j’ai essayé de nombreuses choses en production. Evidement il est impossible de ne pas citer Jeff Mills qui fait partie de mes plus grosses influences mais je ne tiens pas à me cantonner dans ce style. Actuellement je suis dans des recherches de sonorités moins centrées sur cette « bleep techno ». Je cherche quelque chose de nouveau. Actuellement je dirais que ma techno est évidement psychée mais aussi mélodique, je dirais qu’elle est également très rythmée et mystérieuse.

Tu t’es entre autre fait une place sur Decoy, le label de Rebekah. Mais également sur une dizaine d’autres labels dont Amazone Records ou Concepto Hipnotico. Il y a t’il d’autres noms pour lesquels tu aimerais produire ? Aimerais-tu fonder ton propre label à terme ?

Aujourd’hui j’aimerais produire pour Figure ou Token, ce sont des labels dans lesquels je me reconnais assez bien…ou même pourquoi pas Klockworks ! C’est un challenge plutôt ambitieux mais le challenge fais partie du métier.
Monter mon propre label est, pour moi, la suite logique de tout ce que je fais et entreprend mais pour le moment cela n’est pas en projet. Peut-être dans quelques années quand je sentirais que le moment sera venu et que je serais vraiment prête pour ça.

L’an passé, tu as joué en tant que “New Face” au Tresor à Berlin. Une date admirable dans un club de renom. Quel est le lieu dans lequel tu rêves de jouer et pour quelle(s) raison(s) ?

En effet, le Tresor a été pour moi une folle expérience. Je n’avais jamais mis les pieds à Berlin avant cette date du coup tout était hyper nouveau pour moi et j’étais vraiment stressée. Mais ça s’est bien passé et j’en garde un super souvenir.
Aujourd’hui j’aimerais pouvoir jouer au Berghain c’est sûr mais il y a d’autres lieux qui m’attirent comme le festival Dekmantel, les montagnes Rhodopes en Bulgarie (festival « Meadows in the mountains), le Khidi en Géorgie ou encore une ancienne prison soviétique en Estonie (festival « Moonland ») !

Le 16 Mars sortira ton prochain EP ‘707 Collision’, sur le label de Darko Esser, Balans. Peux-tu nous en dire plus sur tes inspirations pour cet EP ? Qu’en est-il de ta relation artistique avec Tripeo qui signe deux remixs sur la face B ?

Ça peut paraître bête mais cet EP est un peu basé sur mon état lorsque je suis dans les aéroports pour aller jouer. En effet 707 Collision représente les moments de panique dans l’avion ou les moments de stress lié au vol. 707 est un hommage au Boeing 707 / Vol 1 American Airlines dont le crash a été l’un des plus meurtriers de l’histoire. Ainsi je suis partie sur quelque chose d’assez angoissant, répétitif et très très rythmé, comme une espèce de spirale dont il est presque impossible d’en sortir. Nocturnal Rounds est plus calme et se base sur l’attente interminable avec toutes les pensées qui peuvent venir à la tête lorsque l’on s’ennuie, plus ou moins torturées selon chacun.
Concernant Tripeo, c’est, tout d’abord, une personne et de surcroit un artiste, que je respecte énormément pour ce qu’il apporte à cette musique à travers ses différents projets avec Balans, Wolfskuil Limited ou même Tripeo. Ensuite notre relation artistique a débuté après un simple envoi de démos de ma part par lesquelles il a été rapidement séduit. Ça fait pas mal de temps maintenant que l’on échange lui et moi concernant la musique et nous sommes tout à fait en phase. On aime les mêmes choses, on a la même sensibilité, et je pense que c’est cela qui lui a vraiment donné envie de travailler sur ces remixs. C’était une évidence pour lui et moi. Nous pensons beaucoup à une vraie collaboration musicale ensemble mais je n’en dirais pas plus.

J’en profite pour  te demander quel rôle joue la musique électronique dans ta vie ? Comment envisages-tu ta carrière pour les dix prochaines années ?

La musique joue un rôle essentiel dans ma vie. Elle me permet de me vider la tête, d’exprimer mes sentiments, mes ressenties, mes joies, mes peines, mes colères, tout ce que, bien souvent, j’ai du mal à communiquer de façon générale. À travers elle je peux partager tout cela à qui veut l’entendre ou le comprendre !
Les 10 prochaines années, ca me parait tellement loin mais en même temps tellement proche… Je ne sais pas j’aimerais continuer à jouer et produire avec passion, continuer à faire de belles rencontres à travers le monde. Je pense qu’à terme, je monterais un projet de label ou peut être un établissement. Tout ça est encore bien flou 😉


Hemka sur Facebook : https://www.facebook.com/hemkaofficial/
Retrouvez Hemka le 13 Avril derrière les platines de Concrete : 
https://www.residentadvisor.net/events/1075485
Se procurer un vinyle d’Hemka : https://hemka.bandcamp.com/

Tags: , , , , ,


About the Author

https://www.instagram.com/alieenated/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑