Interview PP Fraktur

Published on mars 17th, 2019 | by Pablo de Swarte

0

FraKtur : « Je continue à écouter beaucoup de métal »

– INTERVIEW – FraKtur fait partie de ces artistes talentueux qui bénéficient d’une notoriété en devenir et de fidèles écouteurs lui permettant de faire ce qui lui plaît, à son rythme, sans tomber dans le clientélisme. Delighted a jugé nécessaire de fournir un peu d’air frais à vos playlists et de lui porter une attention amplement méritée.


Delighted : Salut Fraktur ça fait un moment que nous souhaitions en savoir un peu plus sur toi et ton univers. Merci d’accorder ton temps à Delighted. En quelques mots pourrais-tu te présenter et nous dire depuis quand tu es familier avec ce vaste monde qu’est la techno ? Et si tu acceptes d’en parler, au-delà de tes sets fraKassant, pourquoi FraKtur ?

FraKtur : Salut ! Tous d’abord merci de m’avoir contacté pour cette interview, ça me fait vraiment plaisir ! Alors voilà, je m’appelle Thomas, j’ai 27 ans cette année, j’habite Nantes et je termine mes études dans le paramédical. Je ne suis pas un fan de techno de la première heure, j’ai découvert la techno il y a seulement 3 ans. Super jeu de mot avec mon nom d’artiste au passage haha. J’aimerai vous dire que FraKtur c’est un nom d’artiste qui me représente ou qui a une signification particulière pour moi, mais c’est juste un nom trouvé par une pote au bar. Je cherchais un nom en rapport avec mes études d’infirmier et ma pote a pensé aux chemises de fracture (tu sais, celles super classes et qui laissent voir tes fesses) qu’on donnent aux patients à l’hôpital. Ça faisait penser aux fractures que tu peux te faire, et ça sonnait assez violent. Ça m’a tout de suite plu. Un grand merci à Beboo qui m’a trouvé ce nom d’artiste !

On serait curieux de connaitre tes sources d’inspirations au vu de la symbiose parfaitement maîtrisée entre mélodies célestes et kicks destructeurs. Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours ? Y a t-il eu un élément déclencheur qui t’as donné un goût prononcé pour la musique électronique ?  

Comme je disais plus haut, je ne suis pas un fan de la première heure. J’ai une formation musicale plutôt classique à la base. Mes parents m’ont toujours poussé à faire de la musique étant petit et je les remercie pour ça. J’ai commencé par les cours de piano et les cours de solfège. C’était pas l’éclate, mais je pense que ça m’a donné des bases solides pour la suite. En grandissant j’ai découvert le métal et la guitare électrique. J’ai tout de suite adoré et j’ai décidé de m’y mettre. J’en ai joué jusque très récemment et j’ai pu pratiquer dans plusieurs groupes. Le chant métal me fascinait aussi et j’ai appris un peu tout seul dans ma chambre à en faire pour finalement chanter dans plusieurs groupes à Rennes et Nantes. J’ai découvert la techno avec le festival Nordik Impakt en 2016. Ça a été une énorme claque pour moi, je retrouvais la même puissance que dans le métal mais avec des tas de sonorités nouvelles. Comme je composais déjà pas mal de musique, j’ai tout de suite voulu me mettre à produire mes propres tracks. J’ai testé FL studio pendant une bonne année avant de sortir mes premières tracks et je me suis rendu compte que j’adorais la mao (j’ai toujours été un peu un nerd). Le premier EP que j’ai sorti (Clair-Obscur), je le faisais un peu dans mon coin et un pote m’a conseillé de l’envoyer à la chaine youtube Jaelos. J’y croyais pas trop mais ça lui a plu et il l’a partagé. Ça m’a fait super plaisir et ça m’a donné encore plus envie de produire de la techno.

Je continue à écouter beaucoup de métal et je pense que c’est ce qui donne cette touche à la techno que je produis. J’aime les musiques puissantes, violentes mais qui gardent aussi des bonnes grosses mélodies.

 Il y’a quelques mois tu as sorti un EP sur Carcères-Records, un label reconnu et pas des moindres. Qu’attendais-tu de cette première parution ? Plus de 4000 écoutes sur la track Shuixing c’est quand même plus qu’honorable ! Pensais-tu que l’EP aurait un tel succès ?

Déjà un grand merci à Carcères-Records d’avoir pris un peu de risques avec un artiste qui sort un peu de nul part comme moi haha. Je m’attendais pas forcément à ce petit succès avec l’EP, mais je me suis dit que ça allait me donner un bon coup de pouce. Et puis ça fait super plaisir qu’un label comme ça s’intéresse à ma musique, c’est un peu une reconnaissance que ce que tu fais est pas complètement nul et que ça plaît à des gens !

Pour lier l’utile à l’agréable ainsi qu’étoffer nos bibliothèques, des disques, artistes qui t’ont particulièrement marqué en ce début d’année très garnie il faut le dire ? Et tant qu’on y est… Aurais-tu une exclu à partager, un projet en cours voire même une date pour une prochaine parution ?

Au niveau des artistes qui m’ont marqué en ce début d’année, je dirais déjà Animal Holocaust que j’ai découvert. C’est complètement schizophrénique comme musique avec les rythmiques hyper violentes et les mélodies super douces. Sinon d’autres artistes comme ABSL, ONL, Inhalt Der Nacht, Draugr, Klamer, Peryl, Torgue, Braff. Je rajoute quelques trucs de metal si ça vous dit haha : Crystal lake, Architects, While She Sleeps, Fit For A King, Polaris.

J’ai plusieurs projets en cours, je serai sur un plusieurs VA de différents labels et je dois sortir un EP courant juin sur un label allemand, j’en dis pas plus haha. Je viens de rejoindre Mayday Agency, une agence de booking de Rennes, toute nouvelle. Ça va être une belle aventure je pense, et j’ai hâte que ça se concrétise.

Pour conclure sur une note un peu philo, c’est notre côté nerdy qui ressort, Platon disait que “la musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée”, qu’en dis-tu ?

J’en dis que c’est pas faux, vous avez bien un petit côté nerdy ! J’interprèterai ça comme le fait que la musique permet de s’évader, de faire rêver. C’est très primaire, c’est juste des bruits en rythme la musique quand tu y penses. Mais pourtant c’est un plaisir instantané quand tu en écoutes, c’est fou. Et je parle même pas du plaisir que tu à derrière les platines ou en créant de la musique chez toi !


FraKtur sur les réseaux : Facebook / Soundcloud / Bandcamp 

Tags:


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑