Interview 54258122_303394440295873_7101467869744988160_n

Published on mars 14th, 2019 | by Piotr

0

BTRAX dit adieu au Rex Club après 19 ans !

– INTERVIEW – Incarnée par les frères Ben et Malone, la BTRAX  a toujours rimé avec « esprit de famille ». Après dix huit années de résidence, le collectif quitte la maison Rex Club ce vendredi 15 mars, pour une dernière soirée en fanfare, avec leur grand ami Gregor Tresher. Un adieu? Sûrement pas. Ce n’est qu’un au revoir…


Commençons par la fin : après tant d’années de fidélité au Rex Club, quelle raison peut bien pousser les Btrax à lever le camp?

Toute bonne chose à une fin, il était temps après 19 ans de résidence de laisser la place aux jeunes ! Surtout quand tu vois tous ces nouveaux crew, Dj’s, producteurs qui sévissent sur la capitale. On reviendra au Rex pour de nouveaux projets, surprises de temps à autre :) Pour les nostalgiques, vous pouvez retrouver sur notre site tous les flyers, posters, teasers depuis la première soirée.

« Pas facile au début des années 2000 de faire venir les Américains »

Tiens justement, racontez nous votre première au Rex.

« A long time ago in a galaxy far, far away…. » (sourires). C’était en 2001 un vendredi 14 décembre, à l’occasion des 5 ans de notre record shop Basement Tracks, Fabrice Gadeau, gérant du Rex Club nous a proposé de faire une fête au temple. Comme à l’époque on travaillait déjà beaucoup avec Submerge – Detroit, on a eut l’envie d’inviter Gary Martin aka Gigi Galaxy, le dandy électronique from Motor City ! Pas facile au début des années 2000 de faire venir les Américains et encore plus de Detroit. Son set reste encore gravé dans nos mémoires par tant de feeling et de qualité musicale « Pimpin people in high places ».

Un autre souvenir marquant ?

Notre deuxième soirée en juillet 2002 avec la légende Mr C en personne ! Richard West a appartenu aux Shamen, il est aussi cofondateur et copropriétaire du défunt nightclub the End de Londres avec Layo et Bushwacka. On le  considère comme un des principaux créateurs de la tech house, fusion de techno et de house. On a produit la soirée dans le cadre de sa tournée mondiale pour son album Changes, il passait par Paris avant d’attaquer la saison estivale à Ibiza. Le plus dingue a été quand au fil d’une conversation, il nous dit que pour lui le meilleur Dj actuellement est brésilien et s’appelle Mau Mau… notre ami :) S’en est suivi un maxi avec les deux en l’honneur du mythique club de Sao Paulo des années 2000 le Lov.E club, tenu par Flavia Ceccato, grande prêtresse des nuits paulista de l’époque.

L’artiste par excellence qui représente l’état d’esprit Btrax ?

Sans hésiter Gregor Tresher ! C’est l’artiste que l’on a le plus invité avec Extrawelt. Depuis plus de dix ans s’est noué une solide amitié entre nous, on a aussi produit ses labels showcase au Rex pour Break New Soil records et GTO recordings avec son 1er live en France ! Pour la petite histoire, outre le fait de produire, mixer partout dans le monde depuis plus de 25 ans, son morceau  A Thousand Nights en 2008 a été le track techno le plus vendu sur Beatport.

Vous avez couvert près de deux décennies de musique électronique à Paris et en France. Qu’est-ce qui a changé dans ce domaine, entre Btrax the first et Btrax the last ?

Le grand écart :) Pas tant de chose en vérité, on kiffe toujours produire des fêtes, inviter les amis et découvrir des artistes. Après concernant la scène parisienne, française c’est le jour et la nuit, on vient de loin ! C’est génial en 2019 de voir tous ces gens sortir, mixer, produire de la musique, des soirées, festivals… Après toutes ces années la fraîcheur, l’envie sont toujours là.

« On exporte nos soirées au Brésil, en Italie, aux USA… »

Pour les curieuses et curieux, on vous recommande le documentaire de Gary Bredow « High tech soul : the creation of techno music », 1er documentaire sur les racines de la techno made in Detroit. Notre premier EP avec SCAN7 est au tracklisting avec le morceau Thoughts btx01 BTRAX records.

Où pourra-t-on vous retrouver ? De quoi le futur sera fait ?

Au Rex Club pour de futures soirées, nouveaux projets de temps à autres, ça reste la maison depuis 1988 :) On exporte aussi nos soirées au Brésil, en Italie, aux USA. On a relancé le label BTRAX records avec de jolies sorties a venir en 2019 : Ben Men Black light remixé par SCAN7 & Terrence Parker, notre nouveau projet Robben avec des remix de SCAN X & Präri et le maxi d’Orlando Voorn, Marching through the underground, avec un remix de Robben. Pour la house made in Chicago, mon frère Rob Malone a lancé son nouveau label « 45RDB records », on sort dessus nos productions sous « BROZ inc ». Le rdb01 va sortir avant l’été avec un remix du grand K Alexi Shleby, le rdb02 à la rentrée avec des remixes de K Alexi Shelby, Dj Rhythm et Jean-Jérôme Dupuy.


BTRAX sur Facebook : https://www.facebook.com/btrax.records/
btx014 Ben Men « Black light » : https://soundcloud.com/btrax-records/sets/btx014-ben-men-black-light-scan7-terrence-parker-remixes-btrax-records-snippets

45RDB records sur Facebook : https://www.facebook.com/45rdbrecords
rdb01 BROZ inc « Gimme it all that » : https://soundcloud.com/45rdbrecords/sets/rdb01-45rdb-records-broz-inc-gimme-it-all-that-ep-release-date-septoct-2018

crédits photo de couverture : Julie Montel

Tags: , , , , , ,


About the Author

"ich bin meine Maschine"



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑