Events 10659311_389608237855090_4354658206439737747_n

Published on octobre 10th, 2014 | by Piotr

1

Lakomune de retour le 17 octobre

Lakomune revient sur Paris et sa banlieue. L’automne bien entamé, le collectif lance sa nouvelle saison musicale le 17 octobre, dans un lieu inédit. il sera dévoilé douze heures avant l’heure H. Lakomune a pris l’habitude d’investir des sites qui se marient parfaitement au line-up proposé et à l’identité du collectif : un univers sombre, intimiste, où les danseurs jouissent d’une certaine liberté. Ce fut un entrepôt à Nanterre, transformé en warhouse bruyant. La carrière de craie d’Issy-les-Moulineaux, devenue résidence des soirées Tunnel, a aussi reçu et recevra encore le collectif.

À la mi-octobre, c’est aux portes de Paris que Lakomune invite Mödern, Synapson et Komon. Un solo, un duo et un trio : une nuit qui devrait aller crescendo. Derrière Komon se dissimule l’Anglais Keiren Lomax originaire de Bristol. De cette enfance au cœur d’un paysage industriel lugubre, le port et ses docks, Komon a produit une musique rude, s’aventurant même dans le dubstep, ce mal britannique. Aujourd’hui, l’Anglais a diversifié son univers musical, y ajoutant des mélodies dansantes et plus joyeuses.

Synapson est la réunion des quatre mains subtiles d’Alexandre et Paul, deux parisiens qui qualifient leur musique de deephouse. « Nous défendons la mélodie. Notre musique peut être jouée en club afin de faire danser le plus grand nombre, mais également écouté dans son salon au coin d’un feu. Elle diffuse des sentiments et des émotions » On ne les connaît pas, et on espère les croire sur parole. Réponse le 17 octobre.

Enfin Mödern, réunion récente des amis Electric Rescue, Maxime Dangles et Traumer (plutôt dans son alias Roman Poncet quand il joue avec Mödern), fait désormais partie du paysage techno français. Leurs lives ne durent jamais moins de trois heures, et ils ont l’habitude d’enflammer le public par un savant mélange de sons techno clubs et rave. Cet été au festival Astropolis, il fallait voir leur performance à la closing au Fort de Penfeld. Du grand art, une maîtrise des machines. Quand on connaît la qualité individuelle des trois artistes, on comprend la réussite de Mödern. Un appel à la rave. Ces trois là donnent des frissons à chacune de leur apparition. Ils sont la tête d’affiche du retour de Lakomune. Un esprit « rave » dans un lieu de « rave ».

Tags: , , , , , , , , , ,


About the Author

"ich bin meine Maschine"



One Response to Lakomune de retour le 17 octobre

  1. Maunoury says:

    Vous avez pas quelques places à refiler des fois ? :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑