Events astrohiver

Published on novembre 28th, 2015 | by fred

0

Astropolis l’hiver : demandez le programme !

ÉVÉNEMENT – C’est pour ses 18 ans, en 2012, que le festival Astropolis s’offre une version hivernale. Édition qui aura lieu cette année les 20, 21, 22 et 23 Janvier, toujours en terre brestoise. Comme chaque année il s’étoffe un peu plus, Delighted vous propose un programme détaillé.

Le coup d’envoi aura lieu le mercredi 20 janvier à La Passerelle, un centre d’art contemporain dans un magnifique écrin industriel construit après la seconde guerre mondiale. Ce sera l’occasion d’y voir gratuitement des projections (le Projet Sextoy, Résilience…) ainsi que le live du lyonnais Witxes.
Si vous ne le connaissez pas encore, découvrez le sur ce live, entre expérimental et hypnotique.

Le lendemain soir, la célèbre salle du port de Brest, La Carène, accueille des concerts orientés pop / new wave / électronique à partir de 20h30.

On passera y voir The Shoes, dont tout le monde connaît le tube «Time to Dance », Balladur, duo signé sur le Turc Mécanique récemment, ou encore le trio E S B, dont fait partie le compositeur de génie Yann Tiersen.

C’est le vendredi 22 que ça commence à vraiment clubber et on va pas se mentir c’est pour ça qu’on y va! Au choix deux soirées :

La salle intime du Cabaret Sonique, pour une soirée résolument house avec Jéremy Underground, Portable aka Bodycode et Raphael, patron du label nantais Fragil.

La Carène avec aux platines le jeune Pavanne, les anglais Mount Kimbie, Levon Vincent et enfin Ron Morelli et D.K. aka 45 ACP, qui représenteront le label L.I.E.S en back to back. Les amateurs de techno puissante ne seront pas en reste grâce à la présence de Tommy Four Seven et Johannes Heil.

Le samedi promet d’être riche en émotions.

On commence la soirée avec le live de Carl Craig accompagné de Francesco Tristano au Quartz, scène nationale.

S’il n’est nul besoin de présenter Carl Craig, peut être avez-vous loupé son travail accompagné de cette étoile montante du piano qu’est Francesco. Un duo symbiotique où les machines se mêlent au piano pour des remixes et des expérimentations live inégalées.

On a ensuite à faire un choix difficile pour continuer la nuit.

D’un côté, La Carène, où les résidents d’Astropolis Sonic Crew ouvrent le bal pour Terrence Parker et le papa français de la house et de la techno : Laurent Garnier.

De l’autre côté du port, l’Astroclub, qui nous avait surpris par la qualité de son soundsystem cet été. Ici ce sont Mind Against, Sonja Moonear, Benjamin Damage et Randomer qui sont à l’affiche.

A noter : comme l’été, Astropolis l’hiver ne fait pas l’impasse sur les petits évènements de journée. Ainsi, la Passerelle propose un Vinyl Market, et l’Astroboum (du clubbing pour enfants), le Vauban propose un Dîner Electro, et vous pourrez même embarquer pour une croisière électronique dans la rade de Brest.

RAVE UP!

Tags: , , ,


About the Author

Infirmier le jour, DJ la nuit. Je dors dans le métro.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑