Events FB sans prog

Published on mars 27th, 2017 | by Cyrielle Gensous

0

Aller simple dans les étoiles avec le festival Astropolis

EVENT – Le printemps vient à peine d’arriver que les bonnes nouvelles de l’été ne cessent de nous tomber dessus. Le festival Astropolis vient de nous chuchoter à l’oreille la programmation NUIT de ses trois soirées et sans trop de surprises, elle se révèle être babylonienne. Les bretons ont le sens de la fête et vont nous le prouver une fois de plus début juillet.

La 23ème édition a décidé de mettre le paquet et réserve à tous les curieux un week-end digne des plus grands comme à son habitude. On commence les festivités du vendredi soir au BUNKER PALACE par un joli line up composé de 3 artistes qu’on connait et qu’on apprécie de voir à chacun de leur passage. J’appelle The Black Madonna avec sa house & disco qu’elle a su faire apprécier du public allemand au Panorama Bar. La résidente du Smart Bar nous illuminera de son aura avec des titres explosifs. Avant de laisser place à Motor City Drum Ensemble qui saura nous révéler des sonorités plus jazz et soul pour transformer le dancefloor géant en vrai lieu énergique et festif. Ce sera sans compter sur Flabaire qui clôturera La Carène grâce à sa prestation live qui oscillera entre mélodies raffinées et groove fédérateur.


Pour les amateurs de sonorités vrombissantes et de notes envoûtantes, pas de panique, la soirée ne sera qu’un avant-goût pour donner le ton du week-end qui vous attend. L’ASTROCLUB voyagera à travers des pays où la techno n’a pas de limite en commençant par la prestation d’Anthony Parasole. Celui-ci nous saupoudrera de son exquise jackin’techno tambourinante mêlant des influences allemandes et new-yorkaises qui donneront le ton à Surgeon. Ce britannique passionné des différents genres de l’expérimental à la dub en passant par l’industriel, a décidé pour cette édition de montrer une facette innovante à travers un live modulaire à ne louper sous aucun prétexte. Vient le tour de Dr. Rubinstein, la plus allemande des israéliennes qui finira en beauté cette première soirée par sa touche piquante et sa musique aux sonorités cosmiques et magnétiques.

La suite samedi est toute aussi alléchante de par ses lieux et ses artistes. LE MANOIR DE KEROUAL, emblématique et magique qui agite le principal écrin du festival, se déclinera en cinq terrains de jeu. Le grand chapiteau ASTROFLOOR nous emmènera dans les étoiles grâce à une méditation réfléchie et spontanée préméditée que Jacques se fera un plaisir d’expérimenter sur scène par sa « techno transversale » et sa poésie sonore inédite entre électronique et musique concrète. Tandis que Floating Points, mélomane anglais aux sets évolutifs enchanteurs envoutera toute la communauté par un mix à son image entre métissage des genres et émulsions des corps. Le grand Jeff Mills, figure mystique et légendaire posera ses bagages sur les terres bretonnes et charmera par sa techno à l’efficacité inébranlable. Suivi par Sonic Crew, composé de Da’Gil, Grolex et Dralbant – les trois résidents du festival Astropolis – qui nous emmènera dans sa folie sur un ton groove racé et élégant. Dans un style plus musclé et pêchu, le trio Maxime Dangles, Traumer & Electric Rescue qui compose Möd3rn, nous mijotera un live techno valsant entre rythmiques musclées et textures vaporeuse. Enfin Mr. G nous fera l’honneur de jouer en live des sonorités euphorisantes et cosmiques qui devraient mettre tout le monde dans le même mood.

© Maxime Chermat Photography - www.maximechermat.com

Le voyage lunaire dans LA COUR débutera par le sympathique duo Karenn composé de Blawan & Pariah à travers un live techno 100% analogique et machiniste qui turbine et transperce en plein cœur ses auditeurs. La touche féminine que propose Veronica Vasicka sera agrémentée de dj sets versatiles, imprévisibles et délicieux, entre héritage électro, rave et vieux synthés acidulés. Suivi par Aux88, également en live pour cette édition, qui diffusera un groove suffocant qui mettra en extase toutes les générations de festivaliers confondues avant d’introduire le talentueux Objekt. Il nous émerveillera par sa techno venue d’une autre planète entre envolées célestes et essences club exaltantes. Puis Umwelt devrait nous fondre dans son obscurité fracassante et saisissantes par son talent sur vinyle. Le lever du soleil sera accompagné par le back-to-back exclusif de Joy Orbison & Barnt. Les deux producteurs et amis brilleront par leurs explorations musicales et leurs univers hybrides.

Plus calme et rêveuse, la scène CHILL-OUT sera un levier avant de repartir de plus belle vers les scènes qui déchainent les foules. Le duo The Herbaliser, composé de Jake Wherry et Dj Ollie Teeba, nous ravira par un Dj Set électro rap gorgé de vitalité. Pendant que Dj Oil s’attèlera à développer un style aux sonorités tribales. Du jazz à l’électronique qui saura faire danser le coin et donnera le ton à Oniris. Par son down tempo set, ce français habitué du festival nous livrera son univers vaporeux et lumineux entre house et techno hypnotique qu’on lui connait bien.

On vous avait prévenu, cette édition d’Astropolis a plus d’un tour dans son sac et à pensé à ceux qui aiment les grosses basses. La scène MEKANIC a mit les petits plats dans les grands cette année. Manu Le Malin, figure emblématique du festival sur cette plateforme ravira une fois de plus par son hardcore français et sa techno qui exprime toute sa fougue. Entouré de The Mover aka Marc Acardipane légende du gabber et du hardcore. Suivi de Blank Mass qui nous promet un live aussi agressif que mélodique avec son électronique noisy distordue et ses textures complexes qui crépitent. Casual Gabberz composé de six copains squattera la scène pour honorer le genre avec des synthés rave, hoovers et autres samples dance avant de laisser place à Ben Frost. Cet anticonformiste ne fait rien comme tout le monde et nous réjouira d’un live décoiffant et happant venu d’un univers viscéral. Et enfin Elisa Do Brasil, reine incontestée de la drum’n’bass française et figure emblématique de la déroutante scène Mekanic depuis plus de quinze ans, nous fera partager son énergie et son panache par sa musique bouillonnante et ses beats dévastateurs.

En ce qui concerne le scène TREMPLIN, les artistes qui auront la chance d’y montrer leur talent seront sélectionnés courant avril. Un vent frais qui ne sera pas de tout repos pour nos festivaliers sous la coupe du duo Trunkline – Madben et Yann Lan.

Public - Maxime Chermat

Dimanche, place à l’incontournable CABARET SONIQUE dans le mythique sous-sol du VAUBAN pour nous proposer un after des plus incontournables. Débutant par T. Raumschmiere qui jouera un live survolté de sons punk rock et hardcores. The Driver aka Manu le Malin clôturera cette édition histoire d’emmener les derniers festivaliers sur Pluton ou une autre planète…

On vous donne rendez-vous début mai pour l’annonce de la programmation JOUR.

Un aperçu de l’édition 2016 pour ceux qui hésiteraient encore :

Rave up !


Astropolis sur Facebook: https://www.facebook.com/events/255631848193158/

Billetterie: https://www.weezevent.com/widget_multi.php?37985.6.1

Tags: , , , , , , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑