Electro scuba-720x372

Published on mars 24th, 2015 | by Piotr

1

Scuba – Claustrophobia (Hotflush)

Scuba sort Claustrophobia, un album qui est une longue maladie, un séjour douloureux sur un lit d’hôpital. Ce LP est l’œuvre la plus aboutie du Britannique. Chronique.

C’est au retour d’une maladie qui l’a éloigné des dancefloors que Paul Rose a trouvé l’inspiration de créer Claustrophobia. Paul Rose, connu sous son pseudonyme Scuba n’est plus à présenter, visage vivant de la musique électronique des années 2010. Son label Hotflush, est le refuge des artistes les plus en vue de nos jours : Recondite, Mind Against, Agoria, Dense & Pika ou South London Ordnance. Une techno rythmique, qui préfère les sonorités mélodieuses aux kicks secs et brutaux. Une musique qui se goûte plutôt en live. Elle distille une atmosphère souvent mélancolique, profonde. Une ambiance qu’on aime aujourd’hui baptiser « deep ». un fourre-tout.

L’intégralité de l’album en playlist Youtube

Techno et messages subliminaux

Claustrophobia, voilà un album qui est une longue maladie en dix chapitres. On sent le chancre pénétrer langoureusement avec Levitation. Une bête en reptation qui se glisse, pernicieuse pour nous entraîner vers Why You Feel So Low. Le second titre de l’album est un écrin. Tout y est : le rythme entrainant, l’univers hypnotique, et les visuels réalisés pour l’occasion par Atom TM, l’Allemand déglingué, fou de machine, futuriste avoué qui n’a pas peur de dire : « Rock has no future. »

Television, voilà la grande maladie dont nous sommes chacun atteints. Scuba puise dans ses racines dubstep pour proposer un titre qui contraste totalement avec le précédent. Les dernières secondes sont superbes avec ce message subliminal en français : « ils travaillent toute leur vie ! tu vas voir ta gueule ! » Fascinant. Le titre a déjà été remixé par Atom TM.

La bande sonore d’un poème d’Antonin Artaud

Drift arrive à point nommé. Dans notre maladie, voilà un peu de repos. Comme un cachet de Doliprane 1000 qui nous libère pour quatre minutes. On avance, on progresse. De l’ambient avant de repartir, le cœur battant, dans les tréfonds d’une techno ténébreuse : PCP. Un titre inquiétant. Claustrophobie. Angoisse. Il accompagnerait parfaitement la lecture d’un poème d’Antonin Artaud :

L’Angoisse qui fait les fous.

L’Angoisse qui fait les suicidés.

L’Angoisse qui fait les damnés.

Artaud-©-Pastier2-coll

Antonin Artaud, poète maudit

Mais la vie est là, elle est au bout

All I Think About Is Death. Dans notre mal, rongé, on ne songe qu’à elle, la mort. Elle ne surviendra pas. Needle Phobia apparaît déjà comme des gouttes de sueur qui perlent à notre front. Encore de l’ambient, grimpante. Jusqu’à ces cris d’enfants dans Family Entertainment. On se relève du vertige. On reprend conscience comme une bête apeurée, traquée. Mais la vie est là. Elle est au bout. Black on Black, la techno est de retour. Nous sortons du lit d’hôpital. Les yeux écarquillés, nous quittons ce lit trempé de sueur, de cauchemars et d’angoisses. Neuf minutes intenses, qui sont les premiers pas d’un malade à la sortie de son lit. Ce titre est un pur chef d’œuvre.

L’oeuvre la plus aboutie de Scuba

Et le retour de l’espérance, ce formidable risque à courir. Il est là derrière la porte. Il apparaît comme une lumière : Transience.

Claustrophobia est certainement l’œuvre la plus aboutie de Scuba. En DJ Set, Paul Rose n’a pas vraiment de charisme. Sa personnalité n’est pas attirante, elle n’est pas celle des Dettmann, Klock, Len Faki, Rodhad ou autres boss des maisons de disques en vue. Et pourtant, en musique, le charisme n’est-il pas à dissimuler derrière la musique, l’émotion qu’elle suscite ? allez savoir…

scuba

Paul Rose aka Scuba

Tags: , , , , ,


About the Author

"ich bin meine Maschine"



One Response to Scuba – Claustrophobia (Hotflush)

  1. Le travail est grand. Cette chronique est à la hauteur de l’album.
    Et ce remix d’Atom : Parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑