Electro header_about

Published on janvier 25th, 2017 | by Boris

1

Retour sur dix années d’InFiné

HISTOIRE – On fête les dix ans du label français InFiné. Dans le rétroviseur, une décennie de choix avant-gardistes et d’expérimentations autour des musiques électroniques… dont la techno. Mais ça, on en reparle dans quelques lignes.

« Tomorrow sounds better with you »

On se souvient tous du tube de Benjamin Diamond ; un slogan porteur en effet puisqu’il faut tout d’abord compter sur une grande richesse du catalogue proposé, composé d’artistes producteurs, compositeurs musiciens dont la mission sera de faire avancer et « tirer vers le haut » la Musique Électronique.

La petite musique InFiné au cinéma, dans la publicité

Est donc inscrit sur le GPS une démarche artistique originale, atypique, et une grande prise de risques tant la réussite dans cette industrie reste éphémère et instable. En outre, il faudra satisfaire un public somme toute difficile, voire pointu, avec une musique à l’approche « facile »…

Ce qui n’empêchera pas le label d’essuyer les plâtres, confrontés qu’ils seront, par exemple, au départ d’Agoria en 2011. Un virage difficile à négocier qui a d’ailleurs failli faire plonger la maison. S’ensuit donc une réflexion pour assurer la pérennité du label, car publier de la musique ne suffit plus aujourd’hui pour gagner un peu d’argent ; une réflexion qui aboutira à une diversification passant par une création d’éditions musicales, d’activités conseils, ainsi que l’utilisation de titres pour le cinéma ou par la publicité…

Un catalogue cosmopolite

A noter également l’étonnante richesse des artistes signés, puisque l’on balaie divers champs tels que le classique, l’ambient, en passant par la techno et la minimal ; nous citerons quelques noms et quelques collaborations fameuses qui propulseront le label au niveau international :

Francesco Tristano et sa réécriture du titre de Derrick May –Strings of life (ce morceau deviendra d’ailleurs le titre du premier disque sorti chez InFiné)

Clara Moto (productrice de techno minimale Autrichienne de formation classique)

Murcof ( producteur mexicain) associé à la pianiste Vanessa WAGNER

– Les allemands de Apparat

– Le membre d’Aufgang Rami Khalifé et son frère Bachar Mar-Khalifé

Sans oublier la révélation Rone avec trois albums et quelques prestations live dignes des plus grands concerts de ce siècle, tous genres musicaux confondus, et les petits nouveaux tels que Gordon alias Gordon Shunway auteur de trois EPs à la techno acido atmosphérique ( on aime les néologismes).

Et oui chez Delighted on ose. Car rien de tel que de mélanger les genres (pour InFiné classique et électronique) terreau de la création ou de l’évolution de beaucoup de formes musicales.

10 ans pour 18 tracks

Tout en étant distribué par le label WARP, fenêtre ouverte sur la pérennité et l’international, plus l’élaboration des « Workshops », sortes de résidences artistiques liées au partage et à l’expérimentation pour artistes et bidouilleurs de machines invétérés, ainsi qu’à l’apprentissage des techniques de DJing ou d’ateliers pour enfants. On peut établir un geste avec ses mains en forme de cœur…

Bientôt sur InFiné: Clara Moto, Bruce Brubaker, Carl Craig…

Pour fêter cela en musique, InFiné se devait de rendre hommage en quelque sorte à sa propre histoire… Une magnifique compilation a donc vu le jour, réunissant dix-huit artistes incarnant l’état d’esprit, c’est-à-dire lier les genres musicaux très opposés, être avant-gardistes, établir des collaborations cosmopolites. Un joli condensé de ces dix premières années et un hommage aux artistes ayant largement contribué à bâtir ce présent, on ne saurait que vous la conseiller.

L’avenir en rose

On en profite également pour zoomer sur une actualité en 2017 qui sera très riche avec la sortie du nouvel EP de Clara Moto prévue pour le 15 Février , un album de Bruce Brubaker, le nouvel Arandel, un EP AVEC Gordon, Almeeva et Secrets of Elements. Enfin un album attendu depuis presque neuf ans de Carl Craig captation d’un très grand concert live avec un orchestre symphonique en 2008 édité en album signé par InFiné.

On aurait aimé vous parler de tout le monde, et même de Gégé qui s’occupe de l’entretien des locaux mais on a plutôt décidé de vous offrir la possibilité d’écouter et même d’acheter la compilation anniversaire, ainsi que deux coup de cœur reflétant l’âme actuelle du label, un grand écart entre techno acid et classique.

En tous cas nous chez Delighted on aime vraiment ça et c’est peu de le dire.


InFiné sur SoundCloud : https://soundcloud.com/infine-music

InFiné sur Facebook : https://www.facebook.com/infinefanpage/?fref=ts

Tags: , , , , , ,


About the Author



One Response to Retour sur dix années d’InFiné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑