Electro NovaMute

Published on septembre 4th, 2018 | by Mehdi

0

Novamute 3/3 : Mechanize/The Attic, les deux face(tte)s de Darren Price

– THROWBACK – Suite et fin de notre série Novamute avec cette fois-ci, un coup d’oreille sur Mechanize / The Attic du prolifique Darren Price. Mais alors, pourquoi parler de cet homme dont le nom ne vous évoque peut être rien ? Et bien car 10 ans plus tard, on le retrouve aux côtés d’un des groupes les plus respectés de la scène techno dite old school :Underworld. Cela valait donc le coup de décortiquer son pedigree.


Mechanize

Mechanize ressemble plus à une sorte de cut qu’on aurait fait dans un live qu’à un réel morceau, un tool presque. Une rythmique assez basique, sur laquelle viennent se placer claps et charleys. Puis vient s’interposer une basse grasse, presque lofi par sa nature. Ensuite, des petits détails bleep ci-et-là, viennent donner vie au morceau soutenu par un pieds en 4/4.

Mechanize ressemble à beaucoup de morceaux de techno old school et sert parfaitement la soupe à la face AA, The Attic, beaucoup plus dense, qui cherche ses inspirations vers Detroit. D’ailleurs on aurait pu tout aussi bien inverser le choix des faces tant Mechanize fait figure de tool ou de morceau plus marginal. Le morceau n’en reste pas moins étoffé, la multitude de détails, de grattements, de toms, de percussions diverses et bruits de lasers nous laissent rêveurs : en somme un très bon morceau taillé pour le club.

The Attic 

The Attic maintenant, la face AA du disque dénote. 1995, en pleine ère de la rave, des balbutiements de l’acid techno, de la techno brute que notre génération appelle désormais old school. Darren Price décide alors de revenir un peu en arrière pour un morceau tout en chaloupé, mené par une ligne acide accompagné d’un charley (hats & hits) puissant donnant un groove tout à fait particulier, électrique à ce morceau. Le mouvement acid ne bouge pas, on enlève, puis on rajoute, et l’on soustrait le kick et les nappes à souhait, la construction ne révolutionne pas la musique électronique mais on retrouve avec enchantement la techno de Détroit dans ce morceau, cette force vive qui naquit quelques années auparavant outre-atlantique. La répétition de la ligne acide nous fait entrée dans le morceau comme dans une transe.

Petite anecdote, d’où le choix de ce disque, Darren Price, connu sous les alias assez transparent D. Price et Price, est depuis 2005 le claviériste, l’arrangeur et l’ingénieur son de l’incroyable groupe Underworld. Il les accompagne sur leurs lives autour du globe. Deuxième chose et non des moindres pour les fans de house, l’homme a longtemps été impliqué dans l’aventure Junior Boy’s Own.

À choper très vite ici, en plus il ne coûte pas cher !

Tags: , , , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Back to Top ↑